OM : les 5 Phocéens qui nous ont régalé face au Stade Rennais (2-0)
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

OM : les 5 Phocéens qui nous ont régalé face au Stade Rennais (2-0)

S'il a fallu un peu plus d'une mi-temps à l'OM pour construire son succès face au Stade Rennais, les hommes de Jorge Sampaoli ont fait le boulot ce soir (2-0). Zoom sur cinq joueurs qui ont été excellents.

Zapping But! Football Club PSG - OM : top 10 des meilleurs buteurs marseillais contre Paris

Bamba Dieng marque et confirme

Poison permanent pour la défense rennaise, le jeune attaquant de l'OM a certes eu besoin de plusieurs occasions pour scorer mais, une nouvelle fois, il a été décisif en trompant Alfred Gomis sur un superbe centre de Pol Lirola (48e).

Amine au bon souvenir des derbys bretons

Rentré en jeu à la place d'un Konrad de la Fuente trop prévisible, le Marocain a signé d'un joli solo le but du 2-0 (71e). Revenu sur le banc avec le retour dans le onze de Dimitri Payet, Harit a montré qu'il entendait faire jouer la concurrence en passant en revue (avec quelques contres favorables) toute la défense bretonne et en bénéficiant d'une faute de main d'Alfred Gomis. Un but qui a fait particulièrement plaisir à l'ancien Nantais...

Pol Lirola, l'homme des caviars

On comprend mieux pourquoi l'OM s'est battu jusqu'à la dernière minute pour faire revenir l'Espagnol. S'il n'a pas encore joué beaucoup de minutes avec Cengiz Ünder, l'entente à droite est prometteuse. Lirola est toujours aussi tranchant dans ses centres et face à Rennes il a profité des espaces laissés par Meling pour délivrer une galette à Bamba Dieng.

Pape Gueye, montée en puissance continue

Sans faire de bruit, l'ancien Havrais prend de l'assurance dans l'excellent entrejeu marseillais. Face à Rennes, il a lancé les hostilités d'une frappe lointaine (3e) et a rayonné dans le cœur du jeu par sa faculté à nettoyer les ballons. Son entente avec le très bon Mattéo Guendouzi (qui aurait lui aussi mérité un éclairage sur ce match) est intéressante et justifie le choix de Sampaoli de le préférer régulièrement au vice-capitaine Boubacar Kamara.

William Saliba, c'est lui le patron derrière !

Certes le Stade Rennais était la pire attaque de Ligue 1 après cinq journées (3 buts) et n'a, une nouvelle fois, pas été en réussite au Vélodrome mais le défenseur prêté par les Gunners y est pour beaucoup. Il a éteint Serhou Guirassy, serré de près Gaëtan Laborde après l'entrée de Sulemana et a encore fait valoir sa taille sur coups de pied arrêtés. Le vrai patron de la défense de l'OM, c'est lui.

OM – Rennes (2-0), les notes des Marseillais

P.Lopez (5,5) – Balerdi (6), Saliba (6,5), L.Peres (6) – Lirola (6,5, puis L.Henrique (77e)), Gueye (7), Guendouzi (6,5, puis Gerson (78e)) – Ünder (5,5, puis Rongier (70e)), Payet (6), De la Fuente (5, puis Harit (59e)) - Dieng (7, puis Kamara (77e)).