OM : moqueries, départs forcés... les méthodes diaboliques d’Eyraud ont mis le feu en interne
Jacques-Henri Eyraud (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ÇA BALANCE !

OM : moqueries, départs forcés... les méthodes diaboliques d’Eyraud ont mis le feu en interne

Le président de l’OM Jacques-Henri Eyraud userait de méthodes peu conventionnelles pour dicter sa loi en interne. Des anciens collaborateurs témoignent et ça fait mal.

Il ne fait pas bon être Marseillais quand on daigne collaborer avec Jacques-Henri Eyraud. C’est la polémique née pendant la trêve après des mots quelque peu maladroits du président de l’OM sur ses collègues locaux. Depuis, JHE s’est expliqué mais n’a pas convaincu. Ses anciens collaborateurs se sont chargés de rétablir la vérité ce mardi. « Ça, c'est le Jacques-Henri que j'ai connu en interne. Il nous a tout le temps tenu ce discours contre les Marseillais (pas d'employé-supporters) en prétextant qu'on se servait de l'OM pour briller. C'est tout l'inverse », peste l’un d’eux dans La Provence.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Eyraud se moque de René Malleville en privé !

« La version qu'Eyraud donne aujourd’hui est fausse, tonne un autre très impliqué dans le projet. Il y avait des groupes de travail, beaucoup de propositions en sont sorties, de la part, notamment, des gens qui ont été priés de s'en aller. Certaines idées appliquées depuis ont vu le jour à ce moment-là... » 

 

Plus globalement, ce sont les méthodes sournoises du président de l’OM qui sont pointées du doigt. Au cours d'un séminaire fin de saison 2018 réunissant les cadres de l'OM, La Provence explique notamment qu’Eyraud se moque de René Malleville, qu'il imite et surnomme monsieur rougeaud qui hurle devant les caméras !

Lors d'une réunion de fin de saison, ce même Eyraud aurait également fait réaliser un clip récapitulant tous les commentaires négatifs de journalistes qu'il avait pu entendre sur l'OM durant les mois précédents. Autre exemple criant: le commercial ayant effectué la majeure partie du travail dans la signature du contrat de sponsoring avec Puma a été prié d'aller voir ailleurs. La présentation du partenariat en interne aurait été confiée à... l'un des protégés du président du club phocéen.

« C'est totalement gratuit »

« Quand JHE évoque les journalistes en plateau, c'est totalement gratuit. C'est de l'injure publique, poursuit un ex employé. C'est narcissique et mégalo. On pourrait se regrouper pour intenter une action, mais JHE n'en vaut pas la peine. On voit bien qu'il n'y a guère que sa communauté LinkedIN qui croit encore ce qu'il raconte (...) On sait très bien que (les licenciements) ce n'était pas une histoire de compétences. En gros, c'était : ‘partez maintenant, sinon on va vous faire la misère !’ Ça a juste permis d'économiser des salaires, pour ensuite prendre des stagiaires ou sous-payer des petits jeunes en contrat précaire à 1200€ par mois. » Pour finir, beaucoup d'ex employés de l'OM souhaiteraient témoigner à visage découvert mais une clause de confidentialité les interdit toutefois d'aborder le sujet.