OM - Olympiakos : Villas-Boas a retrouvé de l'ambition et peut compter sur un joueur extraordinaire !
André Villas-Boas (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONF' DE PRESSE

OM - Olympiakos : Villas-Boas a retrouvé de l'ambition et peut compter sur un joueur extraordinaire !

André Villas-Boas a tenu son point presse à la veille du choc entre l'OM et l'Olympiakos en Ligue des champions (21h).

L’OM a sans doute disputé son meilleur match de la saison samedi contre le FC Nantes (3-1) et veut s’appuyer sur cette performance pour capitaliser dès demain contre l’Olympiakos en Ligue des champions (21h). André Villas-Boas sait néanmoins que la marche sera plus haute. 

« L'Olympiakos ça sera plus dur que Nantes, c'est un adversaire expérimenté. On peut se servir des occasions qu'on a eues samedi. Comme Lille était le match référent la saison dernière, Nantes peut être ce match là. J'espère que ça sera peut être un match référence, a-t-il affirmé en conférence de presse en ciblant les dangers de l’équipe grecque. L'Olympiakos est un bon adversaire qui a plus d'expérience que nous. Valbuena est l'organisateur de jeu, mais pour jouer la transition à l'extérieur... Ils ont besoin de joueurs plus rapides pour jouer le contre... »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OM

« Il va falloir frapper au but pour enfin marquer en Ligue des champions »

Concernant son effectif, le coach de l’OM n’est pas destiné à trop faire tourner tant son équipe type lui a donné satisfaction face aux Canaris. « Je ne compte pas faire trop de changements. On s'est débloqué mentalement, on n'a pas plus travaillé pour jouer comme ça, a-t-il poursuivi. On croit en notre méthode, on a évité les blessures jusqu'ici. Sakai il pourra être là je pense et Alvaro va bien, il sera à 100%. Après, que ce soit Mika (Cuisance) ou Morgan (Sanson), c'est la même chose. On a essayé beaucoup de dispositifs, mais on a eu un manque d'efficacité. Il va falloir frapper au but pour enfin marquer en Ligue des champions. »

Sur les ambitions de l’OM pour la suite de la saison européenne, AVB a été clair. « En C1, c’est d’abord au moins sortir avec une victoire et un but marqué… On va peut être devoir prendre des points face à City pour espérer la 3e place, a-t-il précisé. Olympiakos, ce sera un match dur pour nous, notre dernière chance pour la C3. On se pose la question de savoir pourquoi les équipes françaises subissent autant en C1, hormis Paris. C’est peut-être manque d'expérience ou un écart de niveau tout simplement. Il faut être plus compétitif et exigeant. On a fait preuve de beaucoup de naïveté. Et même pour moi, c'est une grosse expérience. C'est un échec dans ma carrière. »

Enfin, le technicien portugais n'a pas tari d'éloges sur Pape Gueye, qui joue pourtant peu depuis son arrivée au mercato estival. « Gueye est un joueur extraordinaire, son moment va arriver, a-t-il affirmé. Si jamais il y a de gros clubs européens qui se positionnent pour Bouba, ça peut ouvrir la porte à Pape. Contre Strasbourg, il était titulaire mais ça n'a pas bien fonctionné, mais il est extraordinaire à l’entraînement. »