OM : Pierre Ménès désigne les coupables de l'attaque de la Commanderie et balance une pique à Mediapro
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
AVIS TRANCHE

OM : Pierre Ménès désigne les coupables de l'attaque de la Commanderie et balance une pique à Mediapro

Pierre Ménès est longuement revenu sur les incidents de la Commanderie qui ont provoqué le report d'OM – Stade Rennais.

Zapping But! Football Club OM : nos voeux pour les Marseillais en 2021

Dans son dernier « Pierrot face Cam » lundi soir, Pierre Ménès est revenu sur l'attaquant de la Commanderie par certains supporters de l'OM samedi après-midi. Une attaque choquante qui a poussé le report du match du soir entre Marseille et Rennes.

Pour lui, les coupables sont multiples : « Je pense que la responsabilités, ce sont les dirigeants, les joueurs par leurs performances, et probablement un excès de passion des supporters. Parce que, même si 90% des gens qui sont allés devant la Commanderie voulaient juste manifester, à la fois leur mécontentement et leur amour du club, cela a ouvert la possibilité à des gens moins bien attentionnés, voir à des casseurs, de commettre des exactions. C'est dommage, parce que d'abord ça donne une image pourrie du club. Cela peut dissuader des gens d'investir », a-t-il analysé.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Pierre Ménès « souffre », Mediapro est aussi visé

Déjà sidéré au CFC samedi soir, Pierre Ménès a justifié sa première sortie acerbe par de la souffrance. « Quand je dis « je souffre » je ne pense pas être le seul. Je souffre de cette saison, de ces matchs à huis clos pour lesquels j'avoue avoir un mal fou à me passionner, d'être obligé d'aller voir ça par professionnalisme sur une chaîne qui ne paie pas les droits et qui fonctionne une fois sur deux, plus les supporters de pas mal de clubs qui râlent plus ou moins pacifiquement ».

Pour Pierre Ménès, le report d'OM – Rennes est un problème plus général et il craint une jurisprudence : « Si on en vient à reporter des matches pour des incidents qui se passent à 12 kms, je trouve ça très grave … Et si on a pris cette décision, qu'est-ce qui va se passer dimanche prochain quand c'est le PSG qui va venir au Vélodrome ? Est-ce qu'il va falloir blinder les alentours du stade de forces de police ? Est-ce que les forces de police n'auront que ça à foutre en période crise sanitaire ? »