Arkadiusz Milik (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONSTAT FROID

OM : sans pitié avec Milik, Pierre Ménès enterre les Marseillais dans la course au podium

Pierre Ménès a analysé la nouvelle défaite de l'OM samedi à Monaco (1-3), face à qui Arkadiusz Milik a effectué ses premiers pas.

« L’OM n’est pas en crise. » Voilà comment André Villas-Boas a résumé la situation de son club après la nouvelle claque enregistrée hier à Monaco (1-3). Le technicien portugais reste droit dans ses bottes et se veut confiant pour redresser la barre si son équipe continue avec cet état d’esprit. 

« On était bien, les mecs ont tout donné. Malheureusement, on a une moyenne de points terrible. Mais les joueurs ont eu un bon état d'esprit et c'est avec cet état d'esprit que ça va arriver, a-t-il expliqué après la rencontre en chargeant l’arbitrage. Mais que faisait le VAR aujourd'hui, il prenait un café ? On a une expulsion qui n'a pas été donnée, on a un penalty sur Dimitri Payet qui n'a même pas été discuté. Ce sont des choses qui sont faciles avec l'OM... Je ne parle pas du corner qui a été donné, alors que ce n'était pas corner. L'arbitre s'est excusé et je lui ai dit que ça pouvait passer, parce que le VAR ne peut pas intervenir. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OM

« Offensivement, il n’y a rien eu »

Pierre Ménès ne partage pas vraiment l’avis du coach de l’OM. « Offensivement, il n’y a rien eu. Ni Benedetto, ni Thauvin, ni Payet ni Milik rentré à une demi-heure de la fin n’ont apporté quoi que ce soit dans ce domaine, a-t-il analysé sur son blog. Amputé de deux titulaires avec les absences de Rongier et de Kamara, le milieu de terrain a beaucoup souffert et s’est montré beaucoup trop faible avec le ballon. Côté olympien, les derniers espoirs de podium se sont peut-être envolés hier soir, sachant que les trois prochains matchs verront les hommes de Villas-Boas affronter Rennes, Lens puis le PSG. »