OM : système, Payet, Benedetto, arbitrage... Villas-Boas sur la défensive face aux critiques !
André Villas-BoasCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

OM : système, Payet, Benedetto, arbitrage... Villas-Boas sur la défensive face aux critiques !

Ce vendredi, André Villas-Boas était en conférence de presse avant FC Lorient - OM (samedi, 17h). L'occasion pour le Portugais de défendre ses hommes.

Sur le 4-4-2 losange

« Je n'en peux plus avec vos questions sur le système. Il faut arrêter avec ça. Ce n'est pas le système le problème, ce sont les autre choses. On doit augmenter le niveau de prestation individuelle, mais ça c'est de ma responsabilité. Vous pouvez me pointer sur ça ».

Sur la nécessité de ne pas tout remettre en question

« Un turn-over ? Ca peut changer avec l'enchainement des matchs. Il ne faut pas tout remettre en cause en championnat, c'est la priorité. Je vais ne pas me rendre fou avec ce qui va se passer en C1, même si évidemment je veux me qualifier (…) On commence à avoir un autre problème : la quantité des matchs jusqu'à décembre, donc on peut voir à Lorient quelques changements (…) On peut avoir une rotation à Lorient pour le physique et aussi tactiquement. Pour City mardi on va essayer une autre chose aussi  ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Sur les critiques contre Payet

« C'est toujours comme ça ici, c'est tout ou rien. Quand ça ne va pas bien, tout est un désastre. L'an dernier, c'était un génie du football. Moi je suis là pour protéger mes joueurs, que ce soit Payet et Benedetto ».

Sur la disette de Benedetto

« Il m'a dit coach je n'en peux plus, je suis à sec, je dois marquer. Je suis avec lui. Jonathan David n'a pas marqué non plus à Lille, mais personne ne dit rien (…) Qui est le numéro 9 derrière Benedetto dans la hiérarchie ? C'est une bonne question, on va voir. On va peut-être jouer plus souvent avec deux attaquants désormais. Mais il y a Aké et Germain derrière lui ».

Sur la méforme de Sanson

« Sanson est un joueur décisif de l'an dernier. Je n'ai pas besoin de dire qu'il n'est pas à son meilleur niveau. Ca dépend de l'équipe aussi ».

Sur l'arbitrage français

« Il y a trop de cartons jaunes donnés trop vite en France, dès le premier quart d'heure. Après il y a des fois des excès de virilité, les expulsions sont normales avec la VAR ».

Sur l'attente autour de Luis Henrique

« Il faut y aller doucement avec lui, même si son adaptation est parfaite. Sa famille va le rejoindre sur place. Pour débuter un match, non pas encore ».

Retranscription : compte Twitter du Phocéen.