Eyraud et McCourt (OM)
Eyraud et McCourt (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SILENCE

OM une dernière crasse d’Eyraud à Villas-Boas validée par McCourt ?

S’il comptait démissionner de l’OM, André Villas-Boas devrait être finalement licencié par ses dirigeants. La stratégie est bien huilée chez Jacques-Henri Eyraud.

Le départ d’André Villas-Boas a provoqué une onde de choc hier à l’OM. En conférence de presse, le technicien portugais a fait savoir qu’il avait donné sa démission à ses dirigeants, qui ont finalement décidé de le mettre à pied après mûre réflexion. La suite promet quelques conséquences sur le plan administratif car la stratégie est déjà éprouvée à l’OM.

« Clairement, le club phocéen est en train de monter un dossier contre son désormais ex-entraîneur, assure L’Équipe. Le but de cette contre-attaque ? Éviter de lui payer des indemnités s’il changeait d’avis, lui qui a expliqué ne pas vouloir toucher l'argent de ses derniers mois de contrat, mais aussi, pourquoi pas, lui en réclamer, carrément. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'OM

« Le licenciement, c'est pour éviter que ces gens parlent »

« On verra mais il n’est pas exclu que l’OM lui demande des dommages et intérêts pour le préjudice subi », indique une source haut placée au club. Frank McCourt n’a pas communiqué officiellement mais il aurait validé cette stratégie avec Jacques-Henri Eyraud. Les deux hommes marcheraient toujours main dans la main. Adil Rami connaît ce genre de processus, lui qui l’a déjà expérimenté dans un passé récent. « Le licenciement, c'est pour éviter que ces gens parlent, que le coach parle et dise plus de vérité, assène le champion du monde 2018 sur les ondes de RMC Sport. La méthode Eyraud, c'est fermer toutes les portes et essayer de fermer des bouches avec des licenciements, soutient-il. Je sais qu'il a l'habitude d'insérer des clauses de confidentialité. C'est bien dommage, parce que c'est maintenant qu'on aimerait connaître des vérités. »

Pour résumer

Jacques-Henri Eyraud compterait acheter le silence d'André Villas-Boas suite à son départ de l'OM.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert