OM : une guéguerre lancée par Sampaoli fissure le vestiaire
Jorge SampaoliCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
MALAISE

OM : une guéguerre lancée par Sampaoli fissure le vestiaire

S'il privilégie Pau Lopez à Steve Mandanda, Jorge Sampaoli tarde à clarifier la situation des gardiens à l'OM. La situation pourrait vite de venir compliquée.

Zapping But! Football Club OM : les chiffres de la carrière d'entraîneur de Jorge Sampaoli

En choisissant d'instaurer une véritable concurrence entre Steve Mandanda et Pau Lopez (numéro 1 actuellement), Jorge Sampaoli a pris de gros risques en interne à l'OM. En effet, on ne met pas impunément l'emblématique gardien olympien au placard sans s'exposer à un retour de bâton.

Déjà au niveau des supporters, la prestation de Pau Lopez face à Lens (défaite 3-2) a fait tousser et certains réclament déjà le come-back du « Fenomeno ». Au niveau du vestiaire, des divisions commencent à naître et la question des gardiens pourrait vite occuper un point central de désaccord.

« Il ne faut pas qu'il y ait certaines choses qui polluent le vestiaire »

Correspondant de RMC Sport à Marseille, Florent Germain alerte déjà sur la situation : « Ce qui est à travailler, et on en a conscience dans le vestiaire, c’est qu’il y a eu des signes de nervosité face à Lens sur une grosse partie de la fin de match et je ne parle pas du petit coup de chaud entre Guendouzi et Gerson. On sentait des joueurs qui étaient un peu perdus ou un peu fatigués, agacés. Il y avait de la nervosité mais il ne faut pas qu’il y ait certaines choses qui polluent le vestiaire. La concurrence de gardiens peut en être une ».

Pour l'heure, les amis de Mandanda ne sont pas rentrés en action mais il va falloir que le portier espagnol prêté par l'AS Rome hausse réellement son niveau pour ne pas se retrouver rapidement contesté ...

La guerre des goals se durcit à l'OM

Selon RMC Sports, la situation commence à se tendre dans le vestiaire de l'OM et la guerre des goals opposant Steve Mandanda à Pau Lopez ne serait pas étrangère à ce souci qui se profile pour Jorge Sampaoli. Le coach argentin va devoir adopter une ligne claire.