OM : une légende révèle ce qui a plombé Bielsa à Marseille
Marcelo BielsaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
MEDIAS

OM : une légende révèle ce qui a plombé Bielsa à Marseille

Entraîneur italien de légende, Arrigo Sacchi est revenu sur le passage de Marcelo Bielsa à l'OM, qui avait soulevé tant d'enthousiasme chez les supporters. En pointant du doigt les médias.

Annoncée dès le printemps 2014, l'arrivée de Marcelo Bielsa avait soulevé un vent de folie à Marseille. Folie devenue furieuse après l'incroyable première partie de saison de Gignac, Payet, Thauvin et consorts, leaders du championnat. Même l'effondrement lors de la deuxième partie puis le départ de l'Argentin au soir de la 1ère journée de l'exercice suivant n'ont pas entaché l'amour que les supporters phocéens lui portent. Pour Eurosport, la légende Arrigo Sacchi, artisan du grand Milan de la fin des années 80, a expliqué pourquoi El Loco mérite du respect, surtout de la part des journalistes, qui n'ont de cesse de le critiquer.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

"Beaucoup de journalistes font de l'opportunisme…"

"Selon moi, les gens avaient compris avant ce qu’il apporterait à l’OM. Malheureusement, beaucoup de journalistes font de l’opportunisme pour vendre trois journaux en plus. Si un entraîneur gagne, il est forcément bon. Je ne suis pas d’accord. Ce n’est pas comme ça que ça marche. Si tu réfléchis comme ça, tu n’affines pas ta culture, ta capacité à savoir si tu as gagné avec mérite ou non."

"Un jour, l’un de mes joueurs m’a dit qu’on travaillait trop et qu’il ne s’amusait pas (ndlr : c'était une autre légende, Marco van Basten). Je lui ai répondu que ce n’est pas en faisant peu qu’on récoltait beaucoup, et que s’il donnait tout, les gens s’en souviendraient toute leur vie. Moi, ça fait 25 ans que je n’entraîne plus et dès que je vais quelque part, on me demande une photo ou un autographe. C’est que j’ai réussi à leur donner quelque chose. N’oubliez pas que le football est la chose la plus importante des choses les moins importantes." En creux, on peut aussi y voir une critique à l'attention des joueurs marseillais, qui n'avaient pas supporté plus de six mois les lourdes charges de travail de Bielsa…