PSG – OM : la boulette d'André Villas-Boas n'a pas été oubliée
André Villas-BoasCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CLASICO DES MOTS

PSG – OM : la boulette d'André Villas-Boas n'a pas été oubliée

Il y a un an, André Villas-Boas avait eu une mauvaise communication avant et après le « classique » PSG – OM. Des propos qui font toujours réagir presque un an plus tard...

S'il n'a pas commis beaucoup d'impairs à l'Olympique de Marseille, André Villas-Boas avait commis une grosse faute de communication l'an dernier à l'approche du « classique » PSG – OM. En conférence de presse, le Portugais avait fait preuve de légereté et d'un trop plein d'humilité : « Ce n'est pas un match qui compte trop pour moi. On va essayer de faire quelque chose, on rêve de gagner mais c'est une équipe qui joue un autre championnat. Ce Clasico appartient au passé ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Baup s'attend une com' plus agressive dans le vestiaire

Avec le bouillon pris par l'OM au Parc des Princes (0-4, score acquis dès la première mi-temps), la com' de Villas-Boas lui avait été reprochée par certains supporters et observateurs. Si aucun ancien coach de Marseille ne serait assez fou pour pointer du doigt la responsabilité d'« AVB » de perdre face au PSG dans un Classique qu'il n'a plus remporté depuis neuf ans, Elie Baup espère quand même une autre communication cette fois-ci.

« Il avait dit des vérités sans travestir la réalité du terrain. Mais le Clasico représente tellement pour les supporters que ses propos après le match avaient heurté (…) Cette fois, à mon avis, il ne tiendra pas le même discours. Il faut changer de disque pour les joueurs », a expliqué le coach à la casquette dans les colonnes de la Provence.

Courbis lui pardonne sa « petite connerie »

Toujours dans le quotidien provençal, Rolland Courbis adresse aussi son petit message au Special Two : « Je le trouve bonnard. Quand il parle, tu vois le gars qui pue l'intelligence. De temps en temps, il fait comme tout le monde, une petite connerie fuse. Dans l'ensemble, c'est presque des sans-faute ».