Frank McCourt (OM)
Frank McCourt (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DU TAC-AU-TAC

OM : les rumeurs sur la vente refont surface, McCourt fait une annonce forte sur les Saoudiens !

Propriétaire de l’OM depuis octobre 2016, Frank McCourt est encore sorti de l’ornière pour évoquer les rumeurs invoquant un possible retrait au profit de riches investisseurs saoudiens.

Zapping But! Football Club

Les rumeurs autour d’une vente potentielle de l’OM se sont calmées mais refont surface ici et là depuis que des investisseurs saoudiens ont racheté Newcastle. Si le journaliste Ben Jacobs a d’ailleurs récemment fait savoir que le PIF n’était pas intéressé par le rachat du club phocéen, Thibaud Vézirian l’a renvoyé dans ses 16 mètres.

« J’ai mes popcorns mon coco et j’attends tranquillement, tout est réglé. Mais tu as le droit de t’informer où tu veux. Au moins, tu auras la surprise quand ça tombera », a-t-il récemment publié sur Twitter. Face à ce flot de rumeurs ininterrompues, Frank McCourt est encore une fois sorti du silence pour y mettre fin une bonne fois pour toutes.

« Si je vais rester propriétaire de l’OM alors qu’on a dit que les Saoudiens étaient intéressés par l’OM ? Je l’ai dit à de nombreuses reprises, je ne vais nulle part. J’aime l’OM, j’aime Marseille. Et l’équipe joue très bien, a-t-il martelé sur France 24. Maintenant, je crois qu’on a atteint notre vitesse de croisière, on construit un club qui peut vraiment gagner et c’est mon but. Ce sont des rumeurs qui sont diffusées par les réseaux sociaux. C’est de la pure désinformation qui se dissémine sur les réseaux sociaux sur le fait que le club est à vendre. Je l’ai dit 10, 12 fois : le club n’est pas à vendre. Je suis là, je suis propriétaire du club. Ces rumeurs, on leur permet de migrer à travers les réseaux sociaux, il n’y a pas de contrôle, de vérifications et c’est amplifié par les gens qui ne savent pas. »

Pour résumer

Propriétaire de l’OM depuis octobre 2016, Frank McCourt est une nouvelle fois sorti de l’ornière pour évoquer les rumeurs invoquant le possible retrait au profit de riches investisseurs saoudiens. L'homme d'affaires américain est clair.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert