OM - Mercato : la piste Milik bientôt enterrée, une bonne nouvelle pour Villas-Boas ?
Arkadiusz Milik (Naples)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DES REGRETS, VRAIMENT ?

OM - Mercato : la piste Milik bientôt enterrée, une bonne nouvelle pour Villas-Boas ?

Les exigences très élevées de Naples sont un frein majeur pour la piste Arkadiuz Milik à l’OM. Le club phocéen pourrait finalement ne pas avoir à le regretter.

L’OM a lancé quelques pistes d’envergure au mercato. Comme confirmé hier en conférence de presse par André Villas-Boas, il est bien intéressé par Arkadiusz Milik (Naples, 26 ans). « On est sur beaucoup de dossiers, il n’est pas l’unique option, il est peut-être la plus dure, d’ailleurs, c’est un joueur important. On n’est pas dans la dernière ligne droite (sur son cas). On a démontré un intérêt, qui est malheureusement sorti dans la presse italienne, on n’est pas aussi avancés que cela dans les discussions avec le joueur et le club, une conclusion dans les prochains jours n’est pas à prévoir », a-t-il argumenté devant les médias.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OM

Naples est trop gourmand pour l'OM

Ce mardi, les nouvelles ne sont pas franchement bonnes dans ce dossier. Gianluca Di Marzio annonce que l’OM a envoyé une première offre comprise entre 6 et 7 M€. Le club italien, qui attend 15 M€, a donc déjà balayé cette proposition d'un revers de main. Même avec une somme fixe de 10 M€ + 5 M€ de bonus ne devrait pas suffire à convaincre les Partenopei de lâcher le buteur polonais. 

 

Milk sort d'une longue blessure

L'OM n'aurait pas prévu de relancer le dossier à ce tarif et pourrait décider d'y mettre un terme. Si elle venait à être enterrée, la piste Milik pourrait ne pas donner trop de regrets aux dirigeants marseillais. Comme le rappelle Nabil Djellit, l’intéressé revient d’un long périple à l’infirmerie à cause de pépins durables à un genou. « Seul bémol, en inactivité et sort d'une grosse blessure », a-t-il glissé sur Twitter. 

Pour résumer

Les exigences élevées de Naples pour Arkadiuz Milik freinent l’OM, qui pourrait se rabattre sur une piste moins risquée.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert