OM - Mercato : Longoria gère un dossier qui pourrait faire exploser Villas-Boas
Pablo LongoriaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
FINS DE CONTRAT

OM - Mercato : Longoria gère un dossier qui pourrait faire exploser Villas-Boas

Le Head of Football de l'OM, Pablo Longoria, a fort à faire avec les fins de contrat que son prédécesseur, Andoni Zubizarreta, a laissé traîner et qui pourraient affaiblir dangereusement l'équipe en fin de saison.

C'est peu dire que Pablo Longoria a trouvé des cadavres dans le placard quand il est arrivé à l'OM. Son prédécesseur, Andoni Zubizarreta, a trop tardé à négocier des prolongations pour des joueurs importants et voilà le Head of Football obligé de négocier dans l'urgence et sans trop de moyens les nouveaux contrats de deux cadres. Car si le dossier Florian Thauvin est le plus médiatique, celui de Jordan Amavi est tout aussi important. Et pourrait faire exploser un André Villas-Boas qui a pris soin de relancer son latéral gauche, au fond du trou quand il est arrivé à l'été 2019.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Ses agents ont déjà fait une contre-proposition

Dans L'Equipe du jour, on peut lire : « A son arrivée, fin juillet, c’est Longoria, dans l’urgence, qui a donc repris le dossier en cours de route. Chez les joueurs en fin de contrat, le cas Amavi, comme celui de Florian Thauvin, fait partie des priorités du nouveau DS, qui souhaite une prolongation à long terme pour le latéral gauche. Mais il a hérité d’une situation pas vraiment idéale pour négocier, avec peu de temps devant lui et aussi peu de latitude financière, vu le contexte économique. »

« Amavi émarge à environ 180.000€ brut. Et il est évident que ses représentants, en position de force, demandent une augmentation conséquente, tout en écoutant les intérêts d’autres clubs pour un joueur encore jeune (26 ans), bientôt libre et qui fait un bon début de saison. Pas grand-chose n’a filtré sur les chiffres. Le club du joueur, dans l’attente d’une réponse de Longoria, a fait récemment une contre-proposition. La balle est aujourd’hui dans le camp de l’OM. »