FC Barcelone – PSG (1-4) : Riolo encense Paris et croit au déclic pour sa cible éternelle
Marco VerrattiCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
BILAN TRES POSITIF

FC Barcelone – PSG (1-4) : Riolo encense Paris et croit au déclic pour sa cible éternelle

Daniel Riolo, la grande voix de l'After sur RMC, a confié sa satisfaction de voir le PSG si convaincant sur la pelouse du FC Barcelone (4-1).

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des transferts les plus chers

C'est une grande soirée que le PSG a vécu ce mardi sur la pelouse du Camp Nou. Une large victoire (4-1) sur la pelouse du FC Barcelone vient donner beaucoup de certitudes à Mauricio Pochettino et ses hommes.

Sur l'antenne de RMC, Daniel Riolo a d'ailleurs loué pour plusieurs raisons le match complet des Parisiens. « La première chose c'est l'ambition inattendue parce que je l’attendais pas à ce niveau là au PSG. Je l'ai sentie dès le discours de Pochettino en avant-match. Ça m'a franchement séduit et j'ai constaté ensuite la parole et les actes. Le deuxième point, c'est forcément l'individualité du soir, Kylian Mbappé qui fait un match énormissime. Bravo à lui, on attendait de la simplicité et enfin elle était là. Il n'a pas tricoté, il a fait ce qu'il sait faire le mieux et là il a été génial. Le troisième point c'est la force collective du PSG. Tu n'as pas ta star, il te manque deux joueurs importants. Et bien tu t'en sors autrement. Le bloc collectif mis en place ce soir par Pochettino était extraordinaire », a souligné Daniel Riolo.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

Riolo aime voir Verratti plus haut

Et preuve que la soirée était exceptionnelle, Daniel Riolo a ensuite reconnu la très grande prestation de Marco Verratti, joueur qui est sa victime favorite depuis des années. « Qu'il dribble trois mecs devant sa surface à 70 mètres du but adverse, je m'en fous. Moi je veux qu'il en dribble qu'un, ou qu'il ne fasse qu'une seule passe mais dans les trente derniers mètres. Quand t'as sa technique, c'est là que tu dois être bon. Il a même frappé ! », a savouré Riolo.

Pour le journaliste la victoire de Pochettino serait de réussir à utiliser Verratti dans ce rôle décisif. Quitte à ce que ce soit moins longtemps. « Si Pochettino permet à Verratti de devenir enfin à 28 ans ce qu'on attend, et bien ce sera un apport considérable. Et s'il ne doit jouer que 50 minutes, qu'il ne joue que 50 minutes. Il fait une première période extraordinaire. »

Pour résumer

Le PSG a frappé fort sur la pelouse du FC Barcelone (4-1). De quoi ravir Daniel Riolo qui s'est exprimé sur RMC.

Julien Pédebos
Article écrit par Julien Pédebos