Lionel MessiCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BILAN

Lionel Messi, des sifflets du Parc au sacre Mondial

En 2022, Lionel Messi a tout connu : du désamour du public du PSG jusqu'au sacre suprême avec l'Argentine. Tel un Phoenix, la Pulga a montré, à 35 ans, qu'il avait encore beaucoup à offrir au football.

Zapping But! Football Club PSG : que faut-il attendre du trio offensif avant le Mondial ?

Dans le story-telling de la carrière de Lionel Messi, d'une régularité affolante depuis ses débuts au FC Barcelone, il manquait quelques montagnes russes. Trop lisse, trop poli... La Pulga manquait de cette année mettant en avant ses imperfections, son humanité, ses échecs, ses doutes... Et la renaissance d'un immense champion. 2022 aura finalement amené tout ça au génie de Rosario, dans sa forme la plus belle.

On avait quitté un Lionel Messi balbutiant son football à Paris mais soulevant son 7ème Ballon d'Or sur la fin de l'année 2021. On va démarrer 2023 sur un sourire : celui d'un homme qui rejoint enfin Maradona au panthéon du football argentin et qui soulève au dépend de la France, son nouveau pays d'adoption, la première Coupe du Monde de sa carrière. Coupe du Monde dont il aura été le meilleur joueur (7 buts, 3 passes décisives) … Comme en 2014 au Brésil mais avec cette fois-ci une issue collective heureuse.

La Pulga a changé son style pour s'adapter à Paris

Pourtant, au début de l'année 2022, on s'est vraiment demandé ce qu'il arrivait à Léo Messi, incapable de poser son empreinte sur la Ligue 1, sifflé par le Parc des Princes le 13 mars dernier lors d'une facile victoire face aux Girondins de Bordeaux (3-0) où il était encore une fois muet. Absent de la course au Ballon d'Or pour la première fois depuis 15 ans.

A Paris, où il semblait meurtri, Lionel Messi a eu l'intelligence de se taire et de travailler. Le Mondial au Qatar en ligne de mire. Il s'est d'abord adapté avec sa famille à une ville qui n'est pas réputé pour sa chaleur ni les sourires qu'elle procure. Puis il a transformé son jeu pour se mettre au service des autres, Kylian Mbappé en tête, devenant le meilleur passeur du monde a défaut de faire trembler les filets. Sur 2022, toutes compétitions confondues, la Pulga s'est imposé comme le meilleur distributeur de galettes du Monde (32 passes décisives en 50 matchs).

Il n'a jamais été aussi clinique avec l'Argentine

Sur le début de saison, avec le PSG, il a aussi marqué 12 buts en 19 matchs. Preuve du retour d'une certaine forme d'efficacité. Avec l'Argentine, en parallèle, il a connu son année faste : battant son record de buts sur une année civile (15 matchs, 18 buts, 8 passes), s'offrant son seul quintuplé en sélection face à l'Estonie en juin (5-0) et réalisant son meilleur Mondial.

Si, individuellement, ça n'a pas été la moisson de titres pour l'ancienne icône du Barça, Lionel Messi a réappris à gagner des titres : la Ligue 1 et le trophée des Champions seulement avec le PSG mais surtout cette Coupe du Monde, cerise sur les gâteaux des récompenses qu'il lui manquait. Et à tous les haters, nous n'avons qu'une seule réponse : « que miras, bobo ? »

Messi, la renaissance d'un champion

En 2022, Lionel Messi a tout connu : du désamour du public du PSG jusqu'au sacre suprême avec l'Argentine. Tel un Phoenix, la Pulga a montré, à 35 ans, qu'il avait encore beaucoup à offrir au football. Retour sur une année irréelle.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.