OM – PSG (0-2) : Mbappé, Di Maria, Payet... Les Tops et les Flops du 100e Classique
PSGCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

OM – PSG (0-2) : Mbappé, Di Maria, Payet... Les Tops et les Flops du 100e Classique

Le PSG a remporté le Classique de Ligue 1 sur la pelouse de l'OM (2-0). Avec un avantage pris dès la première période.

Zapping But! Football Club PSG : les enjeux de la rencontre face à l'OGC Nice

Les Tops

Mbappé a mis son équipe sur les rails

On reproche suffisamment à Mbappé de ne pas être décisif sur les grands matchs pour ne pas omettre de souligner que c'est lui qui a permis au PSG de basculer devant dans ce Classique. Sa vitesse supersonique lui a permis de profiter parfaitement du contre parisien pour semer Sakai avant d'aller ajuster Steve Mandanda d'une frappe précise du gauche. Globalement, l'attaquant français est apparu en jambes avec l'envie de faire des décisions. Plutôt de bon augure avant le choc face au FC Barcelone qui se profile.

Icardi, un homme de Classique

Mauro Icardi fait incontestablement partie des grand gagnants du début de l'ère Pochettino. L'attaquant argentin, qui retrouve une place de titulaire, a déjà marqué à quatre reprises depuis le début de l'année. Ce dimanche soir, le numéro 9 du PSG a montré que les chocs face à l'OM étaient son jardin. A chaque fois qu'Icardi a affronté l'OM, Icardi a marqué. L'attaquant argentin en est déjà à quatre buts face au grand rival.

Des intentions marseillaises louables

Certes, la différence de niveau en termes d'individualités est indiscutable entre un PSG où Verratti et Kimpembe ont régné en maître, et une formation de l'OM où les leaders comme Payet ou Thauvin ont été discrets. Mais dans les intentions, tout n'est pas à jeter dans la prestation marseillaise. Leur volonté de jouer haut a souvent posé des problèmes à Paris dans la relance. Et le scénario de la soirée aurait pu être différent avec une meilleure utilisation du ballon dans les zones de vérité.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

Les Flops

Di Maria et Alvaro, blessures inquiétantes

Si les calendriers et les enjeux sont bien différents, le PSG et l'OM ont sans doute perdu gros avec les blessures d'Angel Di Maria et Alvaro. L'ailier argentin, touché à la cuisse lors de sa passe décisive pour Mbappé, a d'ores et déjà peu de chances d'être présent face au FC Barcelone pour le match aller. Quant à Alvaro, une torsion du genou l'a contraint à sortir en fin de rencontre. Une probable absence se dessine et au vu de son importance pour Marseille, c'est un vrai coup dur.

Les absences coupables des latéraux de l'OM

Si la charnière Alvaro – Caleta-Car a plutôt réalisé un bon match, difficile d'espérer s'en sortir face au PSG avec des latéraux qui ne tiennent pas franchement leurs couloirs. Hiroki Sakai s'est jeté bien trop tôt sur le contre au lieu d'essayer de contrôler Mbappé qui a filé au but. Quant à Nagatomo, c'est de son côté qu'est venu le centre décisif de Florenzi pour le but de Mauro Icardi.

Sergio Rico ne transpire pas la confiance

Du côté de Mauricio Pochettino, il faut vraiment espérer que Keylor Navas fasse rapidement son retour dans la cage parisienne. Touché aux adducteurs, le portier costaricain est annoncé le week-end prochain contre Nice. Et tant mieux pour Paris tant Sergio Rico ne transpire pas la confiance en lui. Face au pressing marseillais, le portier espagnol a notamment affiché de grosses hésitations balle au pied. Et même certains de ses prises de balle n'ont pas dû rassurer sa défense...

Payet, un rouge pour conclure une soirée difficile

Soirée difficile pour Dimitri Payet, le numéro 10 marseillais qui n'a eu que très peu de munitions à se mettre sous la dent. Si le meneur de jeu phocéen a eu quelques inspirations en terme de passes, le bilan global est insuffisant avec aucune occasion franche à son actif. Surtout, son intervention en retard sur Verratti en fin de match lui vaut un carton rouge logique. Et une suspension à venir.