Nasser Al-Khelaïfi
Nasser Al-KhelaïfiCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
NEGOCIATIONS

PSG : Al-Khelaïfi propose un deal en or à l'équipe de France, l'Etat français grand perdant ?

Nasser Al-Khelaïfi a offert le Parc des Princes pour presque rien à l'équipe de France face au Kazakhstan. Pas une bonne nouvelle dans l'optique du renouvellement du contrat du Stade de France...

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des transferts les plus chers

Dans les colonnes du Parisien, Noël Le Graët (président de la FFF) a mis les pieds dans le plat en annonçant qu'il ne renouvelerait pas forcément le bail d'occupation du Stade de France pour les Bleus. Et surtout pas dans les conditions économiques actuelles négociées jusqu'en 2025. Une déclaration loin d'être anodine alors que l'Etat français doit également récupérer l'exploitation de l'écrin de Saint-Denis, cédé entre 1995 et 2025 au consortium Vinci – Bouygues, et que ce sera à lui de renégocier le deal à l'horizon 2024.

Le Parc des Princes pourrait redevenir le berceau des Bleus

Dans cette guerre des nerfs autour du « SDF », on ne peut pas dire que le PSG et Nasser Al-Khelaïfi soient d'un grand secours à l'Etat français. En effet, même s'il propose un stade plus petit (45 000 places contre 80 000), le président francilien a négocié un deal très avantageux pour le match France – Kazakhstan de samedi.

D'après L'Equipe, la FFF ne paie en effet que 330 000€ le match et le PSG reverse en prime à la FFF un pourcentage des hospitalités commercialisées. Un deal qui offre une bien meilleure rentabilité à la Fédération, qui paie 8,2 M€ par an quel que soit le nombre de matchs qu'il dispute au Stade de France (le minimum contractuel est de quatre). Comme le révèle le quotidien sportif, dans son contrat actuel avec Vinci et Bouygues, la FFF doit s'assurer d'attirer au moins 70 000 spectateurs sous peine de perdre de l'argent sur les matchs des Bleus...

Les Bleus au Parc des Princes durablement ?

France - Kazakhstan est un bon étalon des possibilités de collaborations futures entre la FFF et le PSG concernant la cession du Parc des Princes. L'accord trouvé n'est pas une bonne nouvelle pour l'Etat français au moment de discuter du Stade de France.