Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma
Sergio Ramos et Gianluigi DonnarummaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
PETITE FORME

PSG : après Marquinhos, deux grands noms du onze de Galtier inquiètent

La trêve internationale est l'occasion d'un premier bilan du côté du PSG, qui a gagné tous ses matches sauf un. Si les stars offensives rassurent, Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma posent question, en plus de Marquinhos.

Zapping But! Football Club PSG : Lukaku une opportunité XXL pour Paris !

Le bilan du PSG depuis le début de la saison est quasiment immaculé. Hormis un nul à domicile contre Monaco (1-1), et encore le club de la capitale avait frappé trois fois les montants ce soir-là, il a remporté tous ses matches, Ligue 1 et Champions League confondus. Mais comme son budget disproportionné l'oblige à ce genre de résultats, il y a toujours moyen de chercher la petite bête. Et en l'occurrence, celle-ci ne concerne pas l'attaque, qui carbure au super avec Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé, plus plutôt la défense.

Podcast Men's Up Life
 

"Donnarumma frise parfois le ridicule"

C'est en défense que le bât blesse. Depuis le début de la saison, la petite forme de Marquinhos inquiète. L'Equipe pense que le Brésilien n'a guère apprécié certaines paroles de Kylian Mbappé cet été, qui a fait comprendre qu'il était au-dessus de tout le monde au club, même de son capitaine. Mais il n'est pas le seul. Ainsi, Sergio Ramos n'est clairement pas à l'aise dans la défense à trois de Christophe Galtier. Aligné à droite, l'Espagnol est régulièrement pris dans son dos et dépassé par la vitesse des attaquants adverses.

Un cran derrière lui, Gianluigi Donnarumma souffle le chaud et le froid. Sur sa ligne, l'Italien est très fort. Il a d'ailleurs repoussé un pénalty contre Brest. Mais dans les airs et surtout dans son jeu au pied, il est souvent très limite. Pour ce dernier point, RMC pense qu'il s'agit d'une séquelle de sa soirée horrible au Bernabeu au printemps. "L’Italien frise parfois le ridicule et frôle trop souvent le but gag sous pression. Inquiétant, forcément", peut-on lire sur le site. Inquiétant mais pas définitif. Après tout, on n'en est qu'au début de la saison et les choses sérieuses ne commenceront qu'en février.

Pour résumer

La trêve internationale est l'occasion d'un premier bilan du côté du PSG, qui a gagné tous ses matches sauf un. Si les stars offensives rassurent, Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma posent question, en plus de Marquinhos.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.