Didier DeschampsCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
TENSION

PSG : Deschamps met en garde Tuchel à propos de Mbappé

Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, n'a pas apprécié le report de Lens-PSG et ne compte pas laisser les Parisiens au repos.

Tel que c'est parti, avec les cas de Covid-19 déclarés au sein de l'effectif parisien, Lens-PSG, reprogrammé jeudi 10 septembre, sera une nouvelle fois reporté. Et cela devrait atténuer les tensions autour de cette rencontre. Car après les dirigeants, supporters et même politiques lensois, qui n'avaient pas apprécié que la Ligue accepte de repousser le choc contre Paris au prétexte que les joueurs de la capitale étaient fatigués par leur épopée en C1, c'est cette fois Didier Deschamps qui s'en prend à cette partie.

Dans l'interview qu'il a accordée ce mardi à France Football, le sélectionneur des Bleus fait part de son incompréhension quant à la reprogrammation du  match à Bollaert. La LFP n'a en effet rien trouvé de mieux que de placer Lens-PSG jeudi 10 septembre, soit cinq jours après Suède-France et trois jours après France-Croatie !

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

"Je ne suis contraint à rien"

"C'est une décision que j'ai trouvée plus que surprenante : gênante. Comme si la Ligue n'était pas au courant du calendrier international et se disait "l'équipe de France, ça ne compte pas" ou bien alors "vous ne prenez pas les joueurs du PSG". S'il y a un souci athlétique, je ne prends jamais de risque, quels que soient le joueur ou le club, et je m'efforce de rester cohérent, compréhensif et à l'écoute. La preuve, le Bayern a fait une demande officielle juste après sa finale contre Paris pour que je n'appelle pas Coman, Pavard et Tolisso, qui avaient tous eu des petits pépins, et j'ai joué le jeu."

"Mais à partir du moment où un joueur est apte à jouer, je suis libre de le gérer comme je veux. Je ne suis pas là pour faire de cadeau à qui que ce soit. Thomas Tuchel espère que Mbappé ne jouera pas contre la Croatie ? On verra. Je ne suis contraint à rien." Si Didier Deschamps fait jouer les deux matches internationaux à l'attaquant parisien, celui-ci pourrait donc disputer jusqu'à quatre matches en huit jours (Suède, Croatie, Lens et l'OM) !