Angel Di Maria (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CAMBRIOLAGE

PSG - FC Nantes (1-2) : le gros mea culpa de Pierre Ménès après l’affaire Di Maria

Pierre Ménès s’est quelque peu emporté suite aux premières révélations au sujet du cambriolage au domicile d’Angel Di Maria pendant PSG-FC Nantes dimanche (1-2) et s’en est excusé.

Zapping But! Football Club PSG : le palmarès complet des Parisiens

On n’a pas fini d’entendre parler de l’affaire des cambriolages au PSG. Dimanche, les domiciles d’Angel Di Maria et de Marquinhos ont en effet été cambriolés par des individus repartis avec des butins conséquents en plein match entre le PSG et le FC Nantes (1-2).

Sur le plateau du Canal Football Club, les premières informations sont arrivées au compte-goutte pendant et après la rencontre. Pierre Ménès les a divulguées et a jugé bon de les commenter, ce qui a pu choquer des téléspectateurs qui s’en sont émus sur les réseaux sociaux.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« L'info qui revient le plus, c’est que la femme de Di Maria serait morte »

Conscient d’avoir peut-être dépassé les limites avec quelques mots fleuris dont il a le secret, le consultant de Canal+ a fait son mea culpa sur ce sujet sensible. « Je voulais faire un préambule sur l’affaire Di Maria et les propos soit-disant scandaleux, désobligeants que j’aurais pu dire au CFC, a-t-il déclaré dans sa pastille Pierrot Face Cam. J’ai très mal dormi, j’ai revu l’émission et je suis désolé mais je ne vois pas ce que j’ai dit de mal. Au moment où on prend l’antenne, l’info qui revient le plus c’est que la femme d’Angel Di Maria serait morte. Donc c’est vrai que lorsqu’on a appris qu’il s’agissait d’un cambriolage, il y a eu une forme de soulagement chez nous. Ensuite, on n’avait pas d’info mais j’ai tout de suite pensé à séquestration en raison du couvre-feu. Peut-être que j’aurais dû éviter de dire qu’elle n’était pas en boîte. Je veux bien concéder ça. De toute façon qui est en boîte depuis un an ? Pour les gens sensés et dotés d’un cerveau à peu près normal, je m’excuse platement si j’ai pu choquer. Pour les rageux et les haineux, ils peuvent continuer à m’insulter, ça ne me fait ni chaud ni froid. »