PSG : l'étau se resserre autour d'al-Khelaïfi après la fuite de preuves accablantes
Nasser al-KhelaïfiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
BOMBE

PSG : l'étau se resserre autour d'al-Khelaïfi après la fuite de preuves accablantes

Le site Blast Info a dévoilé des documents inédits pourtant la signature de l'actuel président du PSG, Nasser al-Khelaïfi, et démontrant qu'il y a bien eu corruption pour l'obtention de la Coupe du monde 2022… mais également l'arrivée à la tête du club de la capitale !

Zapping But! Football Club PSG : les 10 plus grosses ventes des Rouge et Bleu

En une semaine, le site Blast Info a signé deux articles très compromettants concernant le Qatar. Cela grâce à la fuite de documents officiels orchestrés par le grand voisin et ennemi, l'Arabie Saoudite. Le papier publié hier est intitulé : "Qatar connection : la liste des cadeaux de l’émir à Nicolas Sarkozy, Claude Guéant et Michel Platini". Les faits remontent à presque dix ans et concernent de gros chèques signés sur ordre de l'actuel émir du Qatar, qui n'était pas encore au pouvoir à l'époque, pour remercier certains dirigeants français de lui avoir permis d'acheter le PSG et d'avoir favorisé l'obtention de la Coupe du monde.

Là où ça concerne Nasser al-Khelaïfi, c'est que c'est sa signature qui apparaît sur tous les documents ! Avant d'être président du PSG, de beIN et d'une quantité d'autres choses, le proche de l'émir dirigeait QSI. Sur ordre du prince héritier, aujourd'hui sur le trône, il a ainsi autorisé le paiement de… 15 M€ à Nicolas Sarkozy, alors président de la République, pour avoir favorisé le rachat du club de la capitale mais surtout organisé la fameuse réunion pendant laquelle Michel Platini, pas favorable au Qatar au départ, a finalement décidé de voter pour lui lors de l'attribution de la Coupe du monde 2022.

Comme le conclue l'article, ces documents ne prouvent pas que les personnes concernées étaient au courant qu'elles seraient "remerciées" de la sorte. Ni même que les fonds ont bien été versés. Mais il y a bien tentative de corruption. Et cela pourrait coûter cher à Nasser Ghanim al-Khelaïfi, comme on peut lire sur chaque écrit.

al-Khelaïfi a signé des documents compromettants

A la tête de QSI au moment où le Qatar rachetait le PSG et obtenait la Coupe du monde 2022, Nasser al-Khelaïfi a ordonné le versement de sommes importantes à Nicolas Sarkozy, Michel Platini et Claude Guéant, sur ordre du prince.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet