PSG - LOSC (0-1) : Neymar renvoyé à la maternelle après son coup de sang
NeymarCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CRITIQUES

PSG - LOSC (0-1) : Neymar renvoyé à la maternelle après son coup de sang

Son coup de sang contre le LOSC vaut à Neymar d'être plus critiqué que jamais au PSG. Notamment par Rolland Courbis...

Zapping But! Football Club Bordeaux, PSG, OM, OL, ASSE : le top 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 en activité

Samedi, Neymar n'a pas brillé lors de la défaite du PSG contre le LOSC (0-1), nouveau leader de L1. Et le Brésilien s'est fait expulser après un accrochage avec Tiago Djalo, le défenseur portugais, avec qui il a failli en venir aux mains dans le couloir menant aux vestiaires. Des mots ont été échanchés et cette attitude peu classe vaut à la star de se faire tacler. Sur RMC, Rolland Courbis, notamment, n'y est pas allé de main morte.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU PSG

Courbis pointe son manque de maturité

« C’est fatigant, a-t-il commenté Je ne sais pas si Neymar sera entraîneur un jour. Je lui souhaite, parce que les grands joueurs qui restent dans le foot, c’est bien. Je lui souhaite d’avoir 2-3 Neymar à gérer. Et à ce moment-là, il pourra peut-être prendre conscience de certaines choses qui, à 29 ans, n’ont pas toujours été comprises ».

Immature, Neymar ? Et à Courbis d'ajouter : « Il faudra quand même lui expliquer que son équipe a besoin de lui. Et besoin de lui en forme. Son entraîneur, ce n’est pas son kiné. Les sanctions ? On n’est pas à la maternelle même si par moment, on se demande si Neymar réalise qu’il n’est plus à la maternelle. Et qu’il y a des choses qu’on ne peut plus faire sur un terrain de football. Il y a des obligations vis-à-vis de son statut, de ses dirigeants, de son club et de ses supporters. Lui expliquer ça… Qu’est-ce qu’on va lui infliger ? Une amende ? C’est vrai que ça va lui poser de gros problèmes financiers… » Le Brésilien tentera de se faire pardonner mercredi, à l’Allianz Arena contre le Bayern Munich, en quart de finale aller de Ligue des champions.