PSG : Messi explose après la polémique, sa blague vaut déjà très cher
Neymar et MessiCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

PSG : Messi explose après la polémique, sa blague vaut déjà très cher

Lionel Messi (PSG, 34 ans) n’est pas resté les bras croisés pendant la polémique qui a interrompu le match entre l’Argentine et le Brésil dimanche soir à Sao Paulo (0-0).

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des valeurs marchandes des Parisiens

Le football a offert l’une des plus belles mascarades de son histoire contemporaine hier soir à Sao Paulo. Alors qu’il se jouait depuis une poignée de minutes, le match entre le Brésil et l’Argentine a été interrompu après la pénétration sur le terrain de plusieurs membres de l’agence sanitaire brésilienne. Ces derniers ont interrompu la rencontre dans un vacarme général en raison de la présence de certains joueurs argentins qui n’auraient pas respecté le protocole en vigueur.

Lionel Messi s’est alors pris la tête entre les mains, au même titre que Neymar, mais il n’est pas resté le bras croisés pour autant. « Ça fait quatre jours qu’on est là. Vous auriez pu venir dès le premier jour mais non, a-t-il lâché au délégué de l’agence au bord de la pelouse. On est ici depuis trois jours et vous avez attendu que le match commence ? Pourquoi n’avez-vous pas prévenu plus tôt ? »

Excédé par la situation, le nouveau crack du PSG n’en est pas resté là et a continué d’invectiver les officiels dans le tunnel des vestiaires. Messi avait alors quitté son maillot, ce qui a laissé deviner que le match ne reprendrait pas, et l'avait remplacé par un dossard normalement réservé aux photographes. La découverte de cette tenue a énormément fait rire ses coéquipiers, à commencer par Paulo Dybala, qui l’a pointé du doigt avant de s’esclaffer. Quelques minutes plus tard à peine, une chasuble similaire à celle portée par la star argentine était mise aux enchères sur Mercado Libre, l’équivalent hispanophone du Bon Coin... contre 5 000 dollars.

Pour résumer

Lionel Messi n’est pas resté les bras croisés pendant la polémique qui a interrompu le match entre l’Argentine et le Brésil dimanche soir à Sao Paulo (0-0). Le capitaine de l'Albiceleste a même fait une petite blague qui vaut cher.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert