PSG - Nîmes (3-0) : le récital Di Maria, l'énigme Kehrer... les tops et les flops après la victoire parisienne
Di MariaCredit Photo - Icon Sport
par La rédaction
ANALYSE

PSG - Nîmes (3-0) : le récital Di Maria, l'énigme Kehrer... les tops et les flops après la victoire parisienne

Facile vainqueur de Nîmes (3-0), le PSG s'est rassuré après son revers à Lorient. Certains ont marqué des points (Di Maria), d'autres ont inquiété (Kehrer). Analyse.

Au Parc des Princes, le PSG s'est imposé, sans trembler, face au Nîmes Olympique. Di Maria, Sarabia et Mbappé ont chacun participé à la fête. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

TOPS

PSG, l’envie d’avoir envie 

Après la déroute sur la pelouse de Lorient, Mauricio Pochettino avait publiquement protégé ses joueurs en plaidant la thèse de l’accident. Sur le banc, l’Argentin n’a cessé d’exhorter ses joueurs à effectuer les efforts. En première période, le pressing a étouffé les Crocos, qui ont essayé de repartir de l’arrière. Mal leur en a pris, sur une perte de balle, Di Maria, très inspiré, est allé ouvrir la marque. Si l’accident du week-end dernier est oublié, Pochettino et ses hommes ont l’air d’avoir compris la leçon. 

Angel Di Maria, le Prince de la soirée 

Au Parc des Princes, un joueur a scintillé un peu plus que les autres. En difficulté ces dernières semaines, Angel Di Maria a été le grand bonhomme de la soirée. Alerte, en jambes, presque à l’opposé de sa difficile après-midi lorientaise, l’ex-élément du Real Madrid finit la rencontre avec des statistiques soignées : un but et une passe décisive. En l’absence de Neymar, il prouve qu’il peut-être un relais essentiel des Rouge et Bleu. 

FLOPS

Dagba - Bakker, des latéraux en manque d’inspiration

Face à Nîmes, équipe relégable, le PSG attendait beaucoup de ses latéraux pour créer le surnombre. Dans l’effectif des Rouge et Bleu, le mal est identifié : les flancs défensifs sont trop peu fournis en qualité. Techniquement, les centres ratés ont été le mal du vice-champion d’Europe. Pour passer un cap, Mauricio Pochettino devra se doter de latéraux d’un autre calibre. 

Kehrer, l’énigme perdure

Face à une faible équipe nîmoise, l’Allemand a encore été en difficulté. Face à des Nîmois regroupés, il a été mis en difficulté lors des rares incursions. Désiré par Tuchel, et annoncé comme un futur grand, il ne parvient toujours pas à rassurer les observateurs. En 2018, le PSG a misé 37 millions d’euros pour le joueur formé à Schalke 04… 

Gueye, l’absence d'une prise de risque 

À côté de Paredes, le milieu défensif a eu des difficultés à porter par la passe le ballon en phase offensive. À l’instar de Verratti, il n’a pas cette capacité à casser les lignes par la passe. Pire, défensivement, dans le repli, il a eu des difficultés à colmater les brèches sur les rares attaques nîmoises. Le retour de l’Italien donnera une bouffée d’oxygène à Pochettino.