PSG – OM (0-1) : l'affaire de racisme Neymar – Alvaro ravive de vieilles querelles
Alvaro et Neymar, la prise de bec.Credit Photo - Icon Sport
par butfootballclub
POLEMIQUE

PSG – OM (0-1) : l'affaire de racisme Neymar – Alvaro ravive de vieilles querelles

Les ultimes informations autour de l'affaire de racisme entre Neymar et Alvaro Gonzalez sur PSG – OM laissent à penser une certaine instrumentalisation des médias par zone géographique...

Plus d'une semaine après les faits, l'affaire de racisme opposant Neymar Jr (PSG) à Alvaro Gonzalez (OM) n'est toujours pas retombée. Chaque jour, de nouvelles informations sortent et des experts en lecture labiale lisent (ou croient lire) des choses sur la bouche de l'Espagnol et du Brésilien, instrumentalisant une polémique que seule la Commission de discipline de la LFP est réellement habilitée à arbitrer avec les images à sa disposition.

Il est étonnant de voir comment le mécanisme médiatique s'est mis en place, prenant soit parti pour Alvaro, soit pour Neymar. Sur cette sombre histoire, Téléfoot a fourni en premier des images où il était (croyait-on) difficile de lire la moindre insulte raciste. Puis beIN Sports Moyen-Orient, la chaine propriété de QSI et liée au PSG, en a fourni d'autres de la prise de bec entre le « Ney » et le défenseur marseillais, pensant tenir ses fameuses insultes à caractère raciste. Ce qui n'était pas le cas.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

Cope qui répond à Globo, le match Brésil - Espagne

Au Brésil et en Espagne, l'affaire a pris un autre rebond. Côté brésilien, on défend l'idole du pays Neymar. Dès dimanche, Globo a affirmé avec l'aide de trois spécialistes en lecture labiale, qu'Alvaro avait bien prononcé les mots « merde de singe » (« mierda de mono ») face à Neymar. Côté espagnol, on cherche plutôt à « salir » l'ancien joueur du Barça avec d'autres images, elles aussi à caractère raciste, avec Hiroki Sakai (« Chinois de merde ») et en mettant en avant le caractère homophobe des propos de Neymar à Alvaro lors de l'échange d'insultes entre les deux hommes.

Les divergences de vues entre le Parisien et la Provence

Bien évidemment, les presses parisiennes et marseillaises voient les affaires par leur propre prisme et leurs intérêts respectifs. Ce mardi matin, Le Parisien confirme qu'après avoir montré les images de Telefoot à leur expert en lecture labiale, Alvaro a bien tenu les propos dont l'accuse Neymar. « Il n'y a aucun doute, le message est clair », affirme le madrilène Francisco Miguel Mendoza Vela, qui collabore avec le journal francilien.

Du côté de la Provence, on n'a pas vraiment enquêté mais on remet en doute la partialité des Brésiliens sur des images déjà analysées par tout le monde et qui n'avaient pas donné lieu à le moindre doute initialement. « Auraient-ils deviné des propos que tout le monde aurait ignorés ? Confondent-ils certains termes ? Tirent-ils des conclusions hâtives ? », s'interroge le média pro-Marseille. La machine médiatique n'a sans doute pas finie de se tirer dans les pattes. Vivement que la LFP mette fin à la récréation...