Gianluigi Donnarumma et Marquinhos
Gianluigi Donnarumma et MarquinhosCredit Photo - Icon Sport
par La rédaction
NOTES

Real Madrid - PSG : Mbappé trop seul, Donnarumma et Marquinhos naufragés... les notes des Parisiens

Le PSG a réussi l'improbable exploit de se faire éliminer par le Real Madrid alors qu'il lui était supérieur (1-0 ; 1-3). Voici nos notes.

Zapping But! Football Club PSG - INFO BUT! : Paris n’oublie pas Kean

Gianluigi Donnarumma (2) : L’Italien s’est lancé avec une parade très importante sur une frappe enroulée de Benzema (25e), avant d’être de nouveau attentif sur sa ligne (35e, 42e). D’abord serein dans ses relances courtes comme à son habitude, il a ensuite réalisé sa première énorme erreur avec Paris en étant trop lent à réagir au pressing de Benzema, buteur dans la foulée (61e). Le premier coupable de l’effondrement parisien, même s’il n’a pas pu grand chose sur les deux buts suivants.

Achraf Hakimi (4) : Dépassé par Vinicius et imprécis techniquement dans l’entame de match, le Marocain est monté légèrement en puissance dans les deux camps au fil de la première période. Il a provoqué le carton jaune de Nacho sur une bonne projection (44e), mais pas beaucoup plus. Remplacé par DRAXLER (88e).

Marquinhos (2) : Le Brésilien s’est montré fébrile comme rarement. Sa relance ratée aurait pu coûter l’ouverture du score à Paris (25e), avant une talonnade comme mauvais réflexe dans sa propre surface (27e). Pris dans les airs par Benzema (35e), il a perdu un ballon plein axe (36e). Placé entre Vinicius et Benzema, il n’a gêné aucun des deux sur l’égalisation (61e), a dévié la frappe du Français sur le deuxième (76e), puis été passeur décisif malheureux pour « KB9 » sur son triplé (78e).

Presnel Kimpembe (3) : Dans son registre habituel, il est bien intervenu devant Asensio (20e). Son ouverture pour Mendes aurait été parfaite à quelques centimètres près (34e). Il est ensuite sorti sur Modric et a libéré de l’espace dans son dos pour le deuxième but de Benzema (76e). Déboussolé comme ses partenaires en fin de match, il a accumulé gestes d’humeurs et fautes.

Nuno Mendes (4) : Bien placé pour contrer une frappe d’Asensio (4e), le Portugais a envoyé un premier centre dangereux (15e) avant d’être passeur décisif… pour quelques secondes, le temps d’un but refusé à Mbappé pour un léger hors-jeu (34e). Sa remise involontaire pour Vinicius aurait pu coûter très cher (73e). Il a bien plus souffert face à Rodrygo en fin de rencontre que face à Asensio pendant près d’une heure.

Danilo Pereira (5) : Comme à l’aller, son rôle fut de couvrir à droite, dans un couloir parfois délaissé par Hakimi. Et le Portugais l’a encore fait proprement, tout en prenant assez peu de risques balle au pied. Remplacé par DI MARIA (81e), qui s’est blessé dans le temps additionnel.

Leandro Paredes (5) : Averti après seulement sept minutes et donc suspendu pour le retour, il a parfois joué plus haut qu’à l’aller, tentant même sa chance aux 20 mètres (20e). Il s’est sacrifié sur une volée de Valverde (53e) alors que sa semelle sur Benzema aurait pu mériter un second jaune (67e). Globalement, il a aidé Verratti à gérer le tempo dans l’entrejeu… avant que Paris ne s’écroule. Remplacé par GUEYE (71e), qui a perdu le ballon à l’origine du troisième but (78e).

Marco Verratti (6) : L’Italien a perdu un ballon dangereux en début de rencontre (7e) mais a ensuite démarré son festival de récupérations (16e, 27e, 60e) et de tacles pour contrer les tentatives adverses (37e). Sa passe pour Gueye, pas assez appuyée, a mis le Sénégalais en difficulté sur le troisième but de Benzema (78e). Mais pour le reste, il était encore au-dessus de beaucoup de ses coéquipiers dans l’attitude. 

Lionel Messi (5) : Très investi défensivement, il a notamment effectué un gros retour dans les pieds de Benzema (8e) en plus de couper les lignes de passes. L’Argentin a bien combiné avec ses deux partenaires d’attaque et son ballon piqué devant le but aurait mérité d’être coupé (31e). Son ouverture pour Mbappé aurait pu permettre à Paris de faire le break (57e). Il s’est ensuite progressivement éteint comme ses partenaires d’attaque, malgré un ultime coup franc juste au-dessus (91e).

Neymar (5) : Il a fait partie des Parisiens mal entrés dans leur match avec des pertes de balles dangereuses (9e, 12e). Mais le Brésilien, souvent très bien placé entre les lignes, s’est ensuite mis dans le rythme jusqu’à réaliser une somptueuse ouverture du gauche pour Mbappé sur le premier but parisien (39e). Après la pause, il a confirmé sa bonne connexion avec le Français, avec au bout un nouveau but refusé pour hors-jeu (54e). Mais il s’est progressivement effacé jusqu’à perdre le ballon à l’origine du deuxième but de Benzema.

Kylian Mbappé (7) : L’attaquant français a commencé par deux tentatives du gauche en angle fermé (8e, 13e) avant de se voir refuser un but pour un hors-jeu de Mendes (34e). Cinq minutes plus tard, il a marqué d’une manière on ne peut plus « Mbappesque » : grosse course en profondeur, fixation d’Alaba, fermeture de son pied droit pour tromper Courtois au premier poteau (39e). Au retour des vestiaires, il a débuté par un nouveau but refusé pour hors-jeu (54e), puis une nouvelle grosse occasion (57e). Son dernier fait d’arme avant une dernière demi-heure catastrophique pour les siens.

Arthur Merle

Le PSG éliminé malgré Mbappé

Alors qu'il était largement supérieur au Real Madrid sur l'ensemble des deux matches et qu'il menait 1-0 après le match aller et également 1-0 à la mi-temps, le PSG a trouvé le moyen de se faire sortir par les Merengue malgré un grand Mbappé.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.