PSG : Leonardo recadre Tuchel et fait un gros point Mercato
Leonardo (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
RECADRAGE

PSG : Leonardo recadre Tuchel et fait un gros point Mercato

Leonardo ne s’est pas mordu la langue en marge de la large victoire du PSG face au SCO d’Angers vendredi en ouverture de la 6e journée de L1 (6-1).

La saison du PSG n’est décidément pas un long fleuve tranquille. Même quand il gagne, le club de la capitale s’offre des polémiques. Juste après le large succès devant le SCO d’Angers hier en en ouverture de la 6e journée de L1 (6-1), Leonardo a en effet recadré publiquement Thomas Tuchel pour ses propos en conférence de presse ce jeudi. 

« S’il décide de rester, il doit respecter les règles internes »

L’entraîneur du PSG s'était plaint du nombre de joueurs partis en fin de contrat (Thiago Silva, Thomas Meunier, Edinson Cavani, Tanguy Kouassi, Adil Aouchiche et Eric Choupo-Moting) et avait déploré le manque de renforts pour son équipe. « On n'a pas aimé. On n'a pas aimé la déclaration, le club n'a pas aimé, moi, personnellement, je n'ai pas aimé, a commenté le directeur sportif brésilien. Dans les moments qu'on vit, il y a des situations vraiment très graves. Ne pas comprendre cette situation... On va voir en interne comment on fait. Là, c'est très clair. Si quelqu'un n'est pas content, on parle, il n'y a pas de souci. Mais s'il décide de rester, il doit respecter la politique sportive, les règles internes. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PSG

« Aouar, ça fait rêver »

Leonardo en a profité pour évoquer en longueur la dernière ligne droite du mercato. « On cherche des opportunités. Le poste, ça peut changer. Ca devient quelque chose de stratégique. Cela dépend de ce qu'offre le mercato pour avoir des alternatives. On va voir comment ça va se finir », a expliqué le dirigeant du PSG. Aujourd'hui, tout le monde sait qu'il existe plus que la crise, il y a aussi le fair-play financier. Si tu n'as pas de revenus, tu ne peux pas dépenser. (…) Tout est bloqué, c'est facile de le comprendre (…) Il n'y a rien de sûr. Si on reste comme ça, on demande à tous l'esprit de sacrifice (...) Tout le monde fait ça (des prêts, ndlr). Cela dépend de beaucoup de petites choses. On n'oublie pas qu'on a fait Icardi cette année, et Florenzi en prêt. Aouar, ça fait rêver. Mais peut-être que ce n'est pas le moment. Ce n'est pas facile. Aouar intéresse beaucoup de clubs. »