Pochettino et Leonardo (PSG)
Pochettino et Leonardo (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
FRITURE SUR LA LIGNE ?

PSG - Mercato : Pochettino a validé Messi, pas ces deux recrues stars de l’été !

Le fossé entre Leonardo et Mauricio Pochettino se serait un peu plus creusé au cours du mercato estival, lorsque le directeur sportif brésilien du PSG a imposé deux recrues stars à l’entraîneur argentin.

Zapping But! Football Club PSG : les 10 plus grosses ventes des Rouge et Bleu

Leonardo a rendu une petite visite de courtoisie à Mauricio Pochetino à son hôtel il y a quelques jours. Dans son édition du jour, L’Équipe explique que l’entrevue n’a duré qu’une vingtaine de minutes et avait pour but une mise à plat sur les intentions personnelles de l’entraîneur du PSG.

L’ancien manager de Tottenham n’aurait pas pris contact avec Manchester United mais cet épisode traduit le manque de clarté existant entre les deux hommes forts du PSG, qui ne sont donc pas toujours sur la même longueur d’onde en privé. L’un des exemples les plus marquants de ce manque de connivence est survenu au cours du dernier mercato estival.

« Pochettino n’a jamais demandé le recrutement de Gianluigi Donnarumma ou celui de Sergio Ramos, avance le quotidien sportif, à l’inverse de la validation du dossier Lionel Messi. Nasser al-Khelaïfi observe tout cela avec hauteur, conscient que le retour de Leonardo au PSG en 2019 était une décision de Doha. Mais la direction parisienne a assez mal vécu le titre en Ligue des champions obtenu par Thomas Tuchel avec Chelsea, six mois à peine après son débarquement de la capitale. Si elle n’entend pas se séparer de Pochettino à la première contrariété venue, elle ne lui offrira pas un blanc-seing non plus en fin de saison.

 

Pour résumer

Le fossé entre Leonardo et Mauricio Pochettino se serait un peu plus creusé au cours du mercato estival, lorsque le directeur sportif brésilien du PSG a imposé deux recrues stars à l’entraîneur argentin : Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert