PSG, Real Madrid - Mercato : Benzema à l’origine des problèmes de Mbappé ?
Karim Benzema et Kylian MbappéCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
POLÉMIQUE

PSG, Real Madrid - Mercato : Benzema à l’origine des problèmes de Mbappé ?

Pour Nicolas Anelka, si Kylian Mbappé est passé à côté de son Euro, c’est qu’il n’a pas eu le temps de s’habituer au retour de Karim Benzema.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des joueurs les plus capés

Hier soir, Kylian Mbappé a été très décevant avec l’équipe de France face à la Bosnie (1-1). L’attaquant du PSG a manqué à peu près tout ce qu’il a entrepris. En outre, il a eu la malchance de voir l’arbitre oublier un pénalty flagrant pour lui pour une obstruction d’un défenseur adverse sur un centre de Karim Benzema. Cette prestation est dans la droite ligne de celles, très pâles, qu’il a livrées à l’Euro. Sauf que cette fois, on peut penser que c’est son transfert avorté au Real Madrid qui a pesé sur son moral.

Pour ce qui est de l’Euro, Nicolas Anelka, interrogé par RMC, pense que la faute incombe à Didier Deschamps et Karim Benzema, le premier ayant rappelé trop tardivement le second, qui n’a pas eu le temps de trouver ses marques avec Mbappé : « Il y avait des situations où il pouvait clairement aller marquer. Il regardait où était Karim pour le faire marquer. Quand tu connais le Mbappé du PSG qui tue les gardiens… alors qu’il ne l’a pas fait à l’Euro. Mbappé était jeune à la Coupe du monde, il devait prouver, des stars passaient avant lui. A l’Euro, c’est la star de l’équipe. Je pense que Griezmann a accepté ça. Mais il y a toujours des tensions quand tu ne gagnes pas ». Pas de quoi s’inquiéter, donc. Pour les Bleus… comme pour le Real Madrid la saison prochaine !

L’Euro manqué de Mbappé, c’est la faute à Benzema

Pour Nicolas Anelka, si Kylian Mbappé est passé à côté de son championnat d’Europe, c’est parce qu’il était obnubilé à l’idée de chercher Karim Benzema. Si les deux joueurs avaient pu jouer plus souvent ensemble plus tôt, ils auraient eu le temps de créer des automatismes. Pas de raison de paniquer, donc, pour le natif de Bondy, encore décevant hier soir contre la Bosnie.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet