Angers – RC Lens (2-2) : Clauss, Kalimuendo, Kakuta... Les Tops et les Flops du nul lensois
Gaël KakutaCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

Angers – RC Lens (2-2) : Clauss, Kalimuendo, Kakuta... Les Tops et les Flops du nul lensois

Le RC Lens a réussi à arracher dans les derniers instants un résultat nul sur la pelouse d'Angers (2-2). Un résultat logique.

Zapping But! Football Club RC Lens : top 10 des valeurs marchandes des Sang et Or

Les Tops

Jonathan Clauss ne cesse d'enchaîner

Depuis plusieurs jours maintenant, c'est une tendance qui se répète du côté des supporters du RC Lens. Ceux-ci réclament la convocation future de Jonathan Clauss en équipe de France. Aucune idée des intentions de Didier Deschamps à l'égard du piston lensois, mais force est de constater que ce dernier évolue à un très haut niveau cette saison. Une dynamique confirmée ce dimanche où Clauss a encore montré une activité incroyable. Sur son côté droit, le piston lensois ne s'arrête jamais et pose toujours d'énormes problèmes dans son couloir. Et en plus d'une patte droite qui lui permet de bons centres ou des coups de pied arrêtés dangereux, Clauss y a ajouté un but d'une précision chirurgicale.

L'entrée gagnante d'Arnaud Kalimuendo

Depuis le 23 décembre dernier et la victoire lensoise à Bollaert face à Brest (2-1), Arnaud Kalimuendo n'avait pas réussi à trouver le chemin des filets. L'attaquant prêté par le PSG, régulièrement réclamé comme titulaire par les supporters lensois, a connu depuis une période de moins bien, entre un temps de jeu limité et des titularisations ratées face au Stade Rennais et Dijon. Ce dimanche, Kalimuendo a retrouvé un statut de joueur décisif. En toute fin de match, sa tête plongeante parfaite est venue soulager une équipe lensoise pour qui la défaite aurait été bien cruelle.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC LENS

Les Flops

Des cadeaux défensifs qui ne pardonnent pas

On peut s'appeler le RC Lens, le Bayern Munich ou le Real Madrid. Difficile d'espérer une victoire en offrant de tels cadeaux à l'adversaire... La défense lensoise, en quelques minutes, s'est mis non pas une mais deux épines dans le pied. Et dans l'arrière-garde lensoise Facundo Medina a particulièrement failli. Son attentisme et son manque de vitesse dans la course aura offert un cadeau inespéré à Loïs Diony pour ouvrir le score. Loïc Badé n'a pas pu combler le retard, mais la jeune pépite des Sang et Or ne peut pas tout rattraper.

Kakuta, malchance et beaucoup de déchet

Ce n'est pas une nouveauté, Gaël Kakuta éprouve pas mal de difficultés dans le jeu depuis le début de l'année 2021. Le meneur de jeu lensois est bien cadré par les défenses adverses qui lui laissent très peu d'occasions de s'exprimer. Cela donne un nouveau match avec pas mal de déchet même si le numéro 10 des Sang et Or n'a pas compté ses efforts. Et en plus de cela, Kakut a été très malchanceux dès les premières minutes avec une glissade qui a offert le penalty du 2-0 aux Sang et Or.

Simon Banza, quelques efforts insuffisants

Simon Banza aurait-il été titulaire face à Angers si Ignatius Ganago n'avait pas rechuté de sa blessure musculaire ? Personne ne peut le prédire mais une chose est sûre, l'attaquant lensois n'a pas saisi cette nouvelle occasion de s'affirmer comme le partenaire indiscutable de Florian Sotoca. Même si l'attaquant n'a pas été totalement transparent dans le jeu avec des efforts et quelques prises de balle intéressantes, son bilan reste tout de même largement insuffisant. Pas de quoi rassurer en tout cas avec l'absence longue durée qui se profile encore pour Ganago.