Gaël Kakuta (RC Lens)
Gaël Kakuta (RC Lens)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
BALAYAGE

OL - RC Lens (2-1) : Kakuta éloigne un début de polémique avec Haise

Remplaçant lors de la défaite du RC Lens contre l’OL samedi lors de la 12e journée de Ligue 1 (2-1), Gaël Kakuta (30 ans) n’en a pas du tout tenu rigueur à son entraîneur Franck Haise.

Zapping But! Football Club RC Lens : les transferts les plus chers des Sang et Or

Remis de sa blessure à la cuisse, Gaël Kakuta (30 ans) n’a pourtant pas démarré contre l’OL hier au Groupama Stadium. Franck Haise lui a en effet préféré Wesely Saïd, en feu contre le FC Metz le week-end dernier.

Mal lui en a pris puisque l’entrée de Kakuta en seconde période a insufflé un vent de révolte qui a remis le RC Lens sur les rails. « Je sais que c’est un très bon joueur, je l’ai eu à Vitesse (Arnhem, en 2013), rigolait Peter Bosz après la rencontre. On a fait un bloc médian mais dans les petits espaces, il peut très bien jouer, il a presque marqué, Antho fait un arrêt exceptionnel. »

Kakuta valide le choix d'Haise

Faut-il regretter de ne pas l’avoir fait jouer plus tôt ? Haise n’avait pas l’air de cet avis : « Il fallait qu’il remonte en intensité car trois semaines sans entraînement collectif, c’est énorme, surtout au rythme où l’on joue. Il a fait 25 minutes contre Metz, là, une mi-temps. Il va avoir une semaine quasi complète, ça va lui permettre de continuer à monter en puissance. »

Kakuta abondait : « Il a pris la bonne décision, car je ne suis pas encore à 100 %. J’ai un peu observé le match du banc, je me suis dit que face à une équipe qui presse haut, il fallait qu’à chaque fois que j’étais servi, je mette du rythme moi aussi. Que je me mette dans des positions qui peuvent les embêter. Ça m’a réussi. »

Pour résumer

Remplaçant lors de la défaite du RC Lens contre l’OL samedi lors de la 12e journée de Ligue 1 (2-1), Gaël Kakuta (30 ans) n’en a pas du tout tenu rigueur à son entraîneur Franck Haise. Ce dernier a eu raison de s'en priver au coup d'envoi.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert