RC Lens – Angers SCO (1-3) : les Tops et les Flops de la décevante défaite lensoise
Facundo MedinaCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

RC Lens – Angers SCO (1-3) : les Tops et les Flops de la décevante défaite lensoise

Le RC Lens a concédé une douloureuse défaite à domicile face à Angers (1-3). Avec quelques signes inquiétants à relever.

Les flops

Facundo Medina sur une pente inquiétante

Où est passé le Facundo Medina dominateur dans la défense lensoise avant le derby face au LOSC ? Depuis son retour face à Reims, le défenseur argentin enchaîne les performances bien compliquées. Ce dimanche, l'Argentin n'est jamais apparu dans le ton. Régulièrement battu dans les duels, Medina ne s'est pas franchement rattrapé par son utilisation du ballon. Et cerise sur la gâteau, c'est lui qui est au marquage de Bahoken sur le but du 2-1 qui a plombé les Sang et Or.

Fofana – Doucouré, un entrejeu en souffrance

L'importance de certains joueurs se mesure d'autant plus lorsqu'ils sont absents. Yannick Cahuzac, le capitaine des Sang et Or, était sur le banc de touche après avoir joué contre Dijon puis Nantes. Son travail précieux a beaucoup manqué aux Sang et Or où le milieu Doucouré – Fofana a beaucoup souffert. Le premier but angevin est à l'image du match raté du duo, quand Fofana a commis l'erreur d'une perte de balle que Doucouré n'a pas su rattraper. Seko Fofana, recrue la plus chère de l'histoire du RC Lens, a livré un match inquiétant par moments, avec beaucoup de pertes de balle évitables.

Une fragilité ennuyeuse sur coups de pied arrêtés

Une faiblesse surprenante est apparue lors de cette rencontre, avec une fragilité sur coup de pied arrêté que les Sang et Or ont fini par payer cash. Durant toute la rencontre, à l'image d'une tête de Romain Thomas à bout portant qui a fui les cadre, les Sang et Or ont donné l'impression de pouvoir craquer dans ce secteur de jeu. Cela s'est matérialisé par le but de Bahoken qui a profité d'un marquage trop lâche pour inscrire le deuxième but des siens.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC LENS

Les tops

Kalimuendo confirme ses promesses

Être le seul joueur du RC Lens au 21e siècle à avoir marqué lors de ses deux premières titularisations en Ligue 1 mesure les débuts parfaits d'Arnaud Kalimuendo avec les Sang et Or. L'attaquant prêté par le PSG confirme ses bonnes dispositions avec un but magnifique où il aura autant brillé par son appel que la précision de sa finition. Plus globalement, le jeune attaquant de 18 ans a fait souffrir la défense angevine par sa mobilité et sa capacité d'élimination. Sa sortie pour l'entrée d'Ignatius Ganago, dont l'entrée a encore été discrète, peut surprendre.

Gaël Kakuta, un maître à jouer aux belles fulgurances

Dans sa position de meneur de jeu, Gaël Kakuta est régulièrement au départ des offensives lensoises. Par ses prises de balle et ses contrôles orientés, le numéro 10 lensois a été l'un des principaux dangers du côté des Sang et Or. Surtout, Kakuta s'est distingué par une passe décisive incroyable pour Kalimuendo. Par son coup d'oeil et la qualité de sa passe, le meneur de jeu a changé le cours du match en une seconde. Cela n'a pas suffi, mais montre le poids de ses fulgurances pour les Sang et Or.

Loïc Badé s'est senti bien seul

Difficile de compter le nombre de ballons chauds que Loïc Badé a sorti durant la rencontre. Le défenseur central, pas aidé par des partenaires défensifs dans le dur, a dû démontrer tout son sens de l'interception pour éviter au RC Lens de subir encore plus les vagues adverses. Et que dire de sa présence aérienne. Sur les coups de pied arrêtés notamment, heureusement que le jeune défenseur a joué le rôle de tour de contrôle pour écarter une quantité énorme de ballons. Sans quoi l'addition du jour aurait pu être bien plus lourde.