RC Lens : Anto Drobnjak fait revivre le souvenir de 98 avant le choc contre le FC Metz
Anto Drobnjak face au FC Metz en 1998Credit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
LÉGENDE

RC Lens : Anto Drobnjak fait revivre le souvenir de 98 avant le choc contre le FC Metz

Dimanche, le RC Lens et le FC Metz s'affronteront à Bollaert avec pour enjeu une place en Europa League. Il y a 23 ans, ces deux clubs avaient croisé le fer pour le titre de champion de France.

Zapping But! Football Club RC Lens : les meilleures déclarations de l'année 2020

Cela peut paraître incroyable aujourd'hui mais il fut un temps où un émir n'offrait pas tous les ans le titre de champion de France au PSG. Un temps où deux clubs ne faisant pas partie des cadors pouvaient lutter jusqu'au bout pour la première place. En 1998, le RC Lens et le FC Metz avaient offert un sprint final de folie au grand public, les Sang et Or étant sacrés grâce à leur meilleure différence de buts au soir de l'ultime journée. Alors que les deux clubs se retrouveront demain à 15h à Bollaert pour une rencontre où l'enjeu sera une place en Europa League, La Voix du Nord s'est rappelé cette belle époque en interviewant Anto Drobnjak, attaquant buteur lors d'un choc entre Artésiens et Lorrains à Saint-Symphorien le 29 mars 98 (victoire 2-0 de Lens).

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU RC LENS

"Les deux buts les plus importants de ma carrière"

« Comment voulez-vous que j’oublie ce match-là (rires) ? Je m’en souviendra toute ma vie. Mon fils m’a encore montré la vidéo récemment. Après ce Metz-Lens, il ne restait que deux ou trois rencontres à jouer (quatre, en réalité). On était très bien préparés. J’ai inscrit ces deux buts tellement importants. Je me souviens même des actions par cœur. Sur le premier, c’est un corner messin. Guillaume (Warnuz) capte le ballon et relance vite sur moi. On part en contre, je mets le ballon à gauche pour Vladimir (Smicer) qui centre et je passe devant (Rigobert) Song pour placer ma tête. Le deuxième, c’est Smicer qui tire et je plonge devant la ligne pour mettre le ballon au fond. »

« Ce sont peut-être les deux buts les plus importants de ma carrière. Ils nous font basculer vers le titre de champion. En début de saison, avec Lens, on avait juste pour objectif de jouer l’Europe. Mais j’ai vite senti qu’on avait une équipe costaude. Concernant le match de demain, on est en mars, comme en 1998. C’est presque la même date. Pour ces deux équipes, c’est une surprise de jouer pour une qualification en Coupe d’Europe. Ce Lens-Metz s’annonce très intéressant. »