RC Lens : Franck Haise a gagné la bataille du turn-over dans le vestiaire
Franck HaiseCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
TEMOIGNAGE

RC Lens : Franck Haise a gagné la bataille du turn-over dans le vestiaire

S'il doit partager son temps sur le pré avec Clément Michelin au RC Lens, Jonathan Clauss accepte très bien le sort que lui réserve Franck Haise.

Disposant d'un effectif pléthorique avec quasiment aucun blessé actuellement, Franck Haise n'hésite pas à mettre en place une rotation au RC Lens. Un choix du coach plutôt bien accueilli par le vestiaire des Sang et Or comme l'a confirmé le latéral droit Jonathan Clauss, en concurrence avec Clément Michelin.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU RC LENS

Les choix du coach totalement validés dans le groupe

« Comme tous les joueurs, j’aimerais jouer tous les matches, c’est normal je pense. Après de là à me dire que je vais être à 100% et être très performant sur 3 matches en une semaine je ne sais pas… Le coach gère très bien cela. Le but est d’être à 100 ou 150% et pas un jour à 80% alors qu’il y a la possibilité de changer un joueur. Moi je me donne sur le terrain et quand je ne le suis pas, je sais que Clément (Michelin) donnera aussi le maximum, c’est plus quelque chose que je vois positivement. Si le coach fait participer tout le monde c’est parce qu’il a confiance en la qualité de tout le monde. S’il fait tourner un groupe avec 20 joueurs c’est qu’il pense que les 20 peuvent être titularisés », a analysé l'ancien joueur de Bielefeld.

Conscient d'évoluer à un poste très exigeant, Jonathan Clauss ne se formalise pas s'il doit sortir en cours de jeu, au contraire. « Dans mon jeu, je pense que l’effet physique est important et ça se voit très rapidement quand je suis en jambe ou quand je le suis moins, c’est peut-être ça qui a donné l’envie au coach de parfois me changer en fin de match. Moi je laisse le coach faire ses choix. Je n’irais pas le voir après un match pour lui demander pourquoi je sorti à la 60’ ou la 85’. S’il le fait c’est qu’il pense que c’est le bon choix ».