Supporters du RC Lens
Supporters du RC LensCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CONFLIT LARVÉ

RC Lens : la direction a pris des mesures radicales avec 2 associations de supporters

Deux associations de supporters du RC Lens, les Galiboys et Cap'tain Siko, ont publié un communiqué pour expliquer que le club ne les reconnaissait plus et qu'en conséquence, elle n'avait plus de place attitrée à Bollaert.

Zapping But! Football Club RC Lens : top 10 des valeurs marchandes des Sang et Or

Cela fait désormais plus de trois mois que le derby entre Lens et Lille (1-0) a méchamment dérapé, entre tifo insultant, banderoles moqueuses et affrontements à la mi-temps. Mais les répercussions de ce match se font toujours ressentir chez les Sang et Or. En effet, la direction lensoise n'a pas du tout apprécié ce dérapage et mène depuis une guerre impitoyable contre les responsables afin que cela ne se reproduise plus. Quitte à prendre des sanctions radicales…

Ce mercredi, les Galiboys et Cap'tain Siko ont publié un communiqué commun pour expliquer que depuis le 21 novembre, elles n'avaient plus le droit de bâcher à Bollaert pour la bonne raison que le club ne les reconnaît plus comme associations officielles ! ​« Malheureusement, après 17 et 19 années de soutien en Tribune Marek, en déplacement ainsi que dans diverses actions extra sportives, sans aucun avertissement, nous faisons face à cette sanction, peut-on lire dans le communiqué. Malgré les demandes des associations, le RC Lens n’a pas souhaité donner une suite favorable pour un rendez-vous, ce que nous regrettons fortement. » Le Racing reste toutefois ouvert à de futures discussions. Mais il a montré depuis trois mois que désormais, il faudrait suivre ses recommandations sous peine de sanctions exemplaires !

Le Racing ne reconnaît plus deux associations de supporters

Les Galiboys et Cap'tain Siko ont annoncé via un communiqué que le RC Lens ne les reconnaissait plus en tant qu'associations. Une décision radicale qui fait suite aux incidents survenus lors du derby du 18 septembre qui avait vu des affrontements entre ultras.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet