RC Lens - LOSC : le huis clos de Bollaert fait réagir jusqu'aux plus hauts sommets de l'Etat
Roxana MaracineanuCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
PAS D'ACCORD

RC Lens - LOSC : le huis clos de Bollaert fait réagir jusqu'aux plus hauts sommets de l'Etat

Interrogé sur les débordement du derby et les sanctions qui ont suivi, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a demandé à ce que les stades ne soient plus fermés à l'avenir à cause de quelques fauteurs de troubles.

Zapping But! Football Club Olympique de Marseille - RC Lens : le debrief

En conférence de presse cet après-midi, Jonathan Clauss avait les larmes aux yeux à l'évocation du huis clos frappant Bollaert pour le match contre Strasbourg demain. Il faut dire que la mère du latéral droit sang et or a fait le déplacement depuis l'Alsace pour le voir pour la première fois dans l'enceinte artésienne et qu'elle ne pourra finalement pas être dans les tribunes à cause de la sanction de la LFP. Mais que Clauss et tous les supporters lensois se rassurent : ça ne devrait plus se produire ! En effet, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a expliqué sur RMC que fermer tout un stade pour les exactions de quelques personnes n'était pas la solution…

« On l’a vu avec la réaction du club de Lens, on va aller vers des sanctions plus individuelles. Dans le stade de Lens, il y a l’attirail pour repérer individuellement les personnes qui ont agi. Cette question se pose toujours entre sanction individuelle et collective. Il ne faut pas punir tout un stade ou un groupe de supporters parce qu’il y a des débordements qui concernent quelques personnes et provoquent l’arrêt de la diffusion du match pour les passionnés qui suivent ça à distance. Il y a des choses sur lesquelles nous devons réfléchir avec les clubs. C’est leur devoir d’assurer la sécurité avec les stadiers, qui ont peut-être perdu l’habitude d’être là. Chacun doit remplir sa responsabilité à son niveau. Punir les clubs pour le comportement de quelques supporters, ce n’est pas la solution. Il faut en passer par là mais derrière, il faut que cette situation découle sur la relation entre le club et les supporters. Il faut aussi que les clubs osent se séparer de certains fans qui apportent un certain nombre de supporters et avec lesquels les clubs, historiquement, n’ont pas voulu se fâcher. Les moyens existent pour individualiser les sanctions. »

Maracineanu ne veut plus de huis-clos

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a réagi aux sanctions de la commission de discipline après les débordements du derby. A l'avenir, elle ne veut plus qu'il y ait de huis clos comme celui qui va frapper le stade Bollaert.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet