Seko Fofana (RC Lens)
Seko Fofana (RC Lens)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DERBY DE FEU

RC Lens - LOSC : Haise encense le héros du peuple lensois, Gourvennec est furax

La qualification homérique du RC Lens en 8es de finale de la Coupe de France au détriment du LOSC mardi à Bollaert a comblé Franck Haise (2-2, 4 tab 3). De son côté, Jocelyn Gourvennec fait la grimace.

Zapping But! Football Club RC Lens : La question de la semaine

Le RC Lens a sorti les muscles. Menés par le LOSC jusqu’à la 67e minute hier à Bollaert, les Sang et Or se sont fait violence pour revenir dans le match et s’imposer lors de la séance des tirs aux buts. Seko Fofana, auteur du premier but et de son tir au but, est le héros du peuple lensois et a récolté la note magnifique de 9 dans L’Équipe.

« À la reprise, j’avais demandé que chacun reprenne 2022 avec beaucoup de caractère, a expliqué Franck Haise en conférence de presse. Seko fait partie de ces joueurs qui en ont. Et, surtout, qui le montrent. Ils ont un engagement fort. Ils prennent des initiatives et font des choses que l’on pense impossibles. Il est en confiance. Très bien dans le club et bien entouré. Il a un jeu qui colle parfaitement avec notre façon de faire. Quand on met tout ça bout à bout, cela amène à cette dimension qu’il a aujourd’hui. »

De son côté, Jocelyn Gourvennec avait encore du mal à comprendre comment la qualification en 8es de finale de la Coupe de France avait pu échapper au LOSC après avoir mené de deux buts. « Je suis très déçu, je ne sais pas comment on ne peut pas être qualifiés. Faire ce match-là à l’extérieur, prendre le dessus et ne pas passer... On peut se reprocher de ne pas nous être mis à l’abri », a-t-il pesté après coup. Le RC Lens sera désormais opposé à l’AS Monaco le dernier week-end de janvier.

Pour résumer

La qualification homérique du RC Lens en 8es de finale de la Coupe de France au détriment du LOSC mardi à Bollaert a satisfait Franck Haise (2-2, 4 tab 3). De son côté, Jocelyn Gourvennec fait la grimace après avoir mené de deux buts.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert