RC Lens : Monaco, Montpellier, la concurrence... Michelin en dit plus
Clément MichelinCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFIDENCES

RC Lens : Monaco, Montpellier, la concurrence... Michelin en dit plus

Clément Michelin, le latéral du RC Lens, était en conférence de presse ce lundi avant le déplacement à Monaco, mercredi. Morceaux chois de son intervention.

Zapping But! Football Club RC Lens : les transferts les plus chers des Sang et Or

Sur Montpellier
« On a encore une marge de progression mais on peut faire de belles choses. Le scénario contre Montpellier (2-3) montre qu'on a quand même un très bon état d'esprit et qu'on ne lâche jamais. Être ambitieux, c'est mieux que de se mettre sans cesse la pression. Les doutes arrivent alors à vous inhiber. »

Le parcours à domicile

« Les adversaires ont vu notre jeu, ils jouent bas. Ça peut devenir décourageant. Mais ça doit au contraire nous inciter à être encore plus patients. Sans changer notre fusil d'épaule. À Rennes (2-0), on a évolué nous aussi avec un bloc plus bas, sans changer notre approche. C'était la méthode à employer. À domicile, c'est différent, on a un peu plus le ballon. On apprend. C'est notre première saison en L1. Il faut qu'on acquière un peu d'expérience. »

Le déplacement à Monaco
« On en revient à la situation après Angers (1-3) qui a précédé notre déplacement à Rennes. On sait quel genre d'équipe on va affronter. A l'extérieur on se sent peut-être plus libérés. Il y a moins de doute pour essayer d'aller chercher un résultat. »

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU RC LENS

« J'aimerais avoir plus de temps de jeu »

Les objectifs

« L'objectif reste le même, le maintien. Mais par rapport au début de saison, on a quand même quelques points en plus. Ce qui renforce notre confiance. Et nous met en tête d'aller chercher un résultat même si c'est une très bonne équipe. Je ne sais pas si ça nous va mieux mais le coach nous rappelle souvent d'où on vient. Et ce que l'on va chercher. On veut prendre des points, du plaisir. »

La concurrence
« La concurrence est saine, je vous le confirme. Comme avec Cheick Traoré la saison passée, on s'entend bien avec Jonathan Clauss. On se motive, quel que soit celui qui commence. J'aimerais avoir plus de temps de jeu mais c'est un poste exigeant avec beaucoup de matches qui s'enchaînent. La situation ne me fait pas peur. Je suis prêt à répondre aux attentes du coach s'il fait appel à moi. »