RC Lens - PSG (1-0) : Haise, Ganago, Bulka... Les enseignements de la victoire lensoise
Ignatius GanagoCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

RC Lens - PSG (1-0) : Haise, Ganago, Bulka... Les enseignements de la victoire lensoise

Le RC Lens a parfaitement profité des nombreuses absences au PSG pour s'offrir un succès de prestige à Bollaert (1-0).

Le discours de Franck Haise a fait la différence

Difficile de savoir précisément ce qu'a pu dire Franck Haise à ses hommes durant la pause entre le RC Lens et le PSG. Mais il ne fait aucun doute que son discours a fait mouche. En première période, et malgré un poteau en leur faveur, les Sang et Or sont apparus timides, peu tranchants dans le pressing pour mettre en difficulté des Parisiens pourtant amoindris, qui ont disposé d'une large possession de balle. Au retour des vestiaires, tout a changé. Beaucoup plus agressifs, les Lensois ont provoqué par leur pressing un déchet bien plus important côté parisien. Ce qui s'est matérialisé par la grossière erreur de relance de Bulka sous le pressing lensois.

Kalimuendo, Kays Ruiz-Atil, paris prometteurs

Contraint d'innover suite aux nombreuses absences offensives auxquelles s'est rajoutée celle de dernière minute de Julian Draxler, Thomas Tuchel a lancé deux jeunes dans le grand bain face aux Sang et Or. Arnaud Kalimuendo et Kays Ruiz-Atil ont animé le secteur offensif et leur bilan est plutôt prometteur. Certes, les deux jeunes parisiens se sont créés un nombre minime d'occasions. Mais quand le buteur parisien a montré une belle présence athlétique, du mouvement, et une volonté de combiner avec ses partenaires, Ruiz-Atil a affiché une qualité technique au dessus de la moyenne pour créer des décalages. Une frappe enroulée en première période aurait d'ailleurs pu débloquer le compteur, à quelques centimètres près.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC LENS

Ganago, un premier retour sur investissement

Il est l'une des curiosités du Mercato du RC Lens cet été. A la recherche d'un attaquant, les Sang et Or ont investi pas moins de 6 millions d'euros sur Ignatius Ganago. Un choix qui a suscité le débat chez les supporters. Mais l'ancien Niçois a forcément rassuré en partie les sceptiques avec un match plein. On a vite senti que Ganago avait du jus avec beaucoup de mouvement. Et après un joli raid conclu par une frappe sur le poteau en première période (17e), l'attaquant camerounais a profité de la boulette XXL de Bulka pour ouvrir le score.

Bulka, symbole d'une équipe en manque de repères

Forcément, même si la défaite est une déception pour le PSG, il est difficile d'analyser leur revers à Bollaert sans évoquer les absences en cascade qui ont eu un effet évident sur la construction du jeu. Malgré la jeunesse prometteuse, le club de la capitale s'est montré inoffensif comme rarement. Plus globalement, les Parisiens ont montré un manque d'automatisme évident pour créer des décalages. Cela s'est matérialisé de la plus rédhibitoire des manières avec un Bulka hésitant sur sa manière de gérer ses relances courtes, et offrant le but de la victoire au RC Lens.