RC Lens - Mercato : Oughourlian fait le point sur les finances et pourrait vendre cet été
Joseph Oughourlian (RC Lens)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ENTRÉES D'ARGENT

RC Lens - Mercato : Oughourlian fait le point sur les finances et pourrait vendre cet été

L'actionnaire majoritaire du RC Lens Joseph Oughourlian (49 ans) fait le point sur les dossiers économiques du moment à quelques heures des 32es de finale de la Coupe de France contre le FC Nantes (14h45).

Zapping But! Football Club

Le RC Lens a rendez-vous à Nantes cet après-midi pour les 32es de finale de la Coupe de France (14h45). C’est pourtant un tout autre sujet que Joseph Oughourlian a dû aborder en raison de la crise financière du moment.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU RC LENS

« J’ai déjà fait des efforts financiers en L2, j'en ai refait pour le mercato »

« On espérait 32 M€ sur la base d’une 17e place en L1. On n’a pas encore l’atterrissage mais il faudra compter sur pas moins de 50 % de cette somme. L’impact est considérable, a-t-il expliqué dans L’Équipe. J’ai déjà fait des efforts financiers très importants pour soutenir le club en L2. J’en ai refait pour le mercato. J’en refais cette saison pour faire face à la crise sanitaire (en tout 65 M€ de sa poche). Mais quand la tempête se transforme en tsunami, je dois me retourner vers l’écosystème local. Ce sont les joueurs, tous les collaborateurs du club, mais aussi nos partenaires et les collectivités locales. Tous ont répondu présent. Pour ce qui est des joueurs, on a des baisses de 5 à 20 % des salaires et un effort encore plus conséquent pour tout ce qui est bonus (28,5 % de la part variable). C’est une économie conséquente de 2,6 M€ pour le club. »

 

« On vendra peut-être cet été »

Relancé au sujet de possibles ventes au mercato estival, l'actionnaire majoritaire du RC Lens n’a pas fermé la porte. Loin de là. « On fait tout pour qu’on n’y soit pas forcé et éviter de prendre trop de dettes. On est en L1 et si nos supporters reviennent, notre modèle économique est viable. On peut se permettre de s’endetter un peu. On vendra peut-être cet été mais jamais dans une position d’y être obligé. Je ne peux pas exclure que nous ayons des demandes, a-t-il poursuivi en rappelant son fort attachement au RC Lens. Je n’ai aucun regret. Je suis un président comblé. Tous les efforts pour redresser ce club sont reconnus et payent. Voilà pourquoi on se bat, pour cet esprit solidaire du bassin minier. Ça me donne encore plus de raisons de continuer. Je me sens très fort. »