Dijon – RC Strasbourg (1-1) : le recadrage de Laurey qui a tout changé à la mi-temps
Thierry LaureyCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
CONF' DE PRESSE

Dijon – RC Strasbourg (1-1) : le recadrage de Laurey qui a tout changé à la mi-temps

Thierry Laurey, l'entraîneur du RC Strasbourg, a ciblé un problème qu'il a su recadrer à la pause. Avec une incidence immédiate.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : le monde du football rend hommage à El Pibe de Oro

C'est avec une frustration évidente que Thierry Laurey est sorti du résultat nul sur la pelouse de Dijon (1-1). Le technicien alsacien n'a pas manqué de relever un manque d'efficacité qui coûte cher. « Nous avons eu suffisamment d’occasions en première et en deuxième mi-temps pour remporter la mise, et c’est en cela que l’on peut être déçus aujourd’hui. (…) Le point du nul est un moindre mal, mais c’est embêtant de ne pas avoir pu ramener plus que ça. Aujourd’hui, tu dois repartir avec la victoire. »

Ce point laisse donc un goût amer à Laurey, c'est le moins que l'on puisse dire. D'autant plus que le coach alsacien a vu une certain maîtrise de son équipe. « Sur les trois derniers matches, c’est celui que l’on maîtrise le plus, mais c’est celui que l’on ne gagne pas. Dijon a été très solide, c’est souvent difficile de venir ici. »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU RC STRASBOURG

Chahiri, un ajustement gagnant

Par ailleurs, le coach alsacien a révélé avoir recadré à la mi-temps l'attaquant Mehdi Chahiri. Avec réussite puisque c'est lui qui a permis à Ludovic Ajorque de débloquer le compteur. « On était pas content de sa première mi-temps, parce qu'il n'apportait pas ce qu'on attendait de lui en le titularisant. On a corrigé ça à la mi-temps, on lui a expliqué deux-trois choses et comme par hasard en entrée de deuxième mi-temps il a fait ce qu'on voulait. Il a pris la profondeur et dans cette situation là il est performant. Il s'est un peu compliqué la vie en première période. C'était important qu'il nous mettre dans les dispositions qu'on attendait », a expliqué le technicien alsacien.