OL - RC Strasbourg (3-0) : Laurey fustige un arbitrage à deux vitesses, Pierre Ménès sort un scud !
Thierry Laurey (RC Strasbourg)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ACCUSATIONS

OL - RC Strasbourg (3-0) : Laurey fustige un arbitrage à deux vitesses, Pierre Ménès sort un scud !

L’entraîneur du RC Strasbourg a perdu son sans froid après la défaite contre l’OL samedi lors de la 24e journée de Ligue 1 (0-3).

Zapping But! Football Club CIES : le top 10 des attaquants les plus chers

L’OL n’a pas laissé passer l’occasion de mettre la pression sur le LOSC. Hôtes du RC Strasbourg hier, les Gones ont profité de l’expulsion précoce d’Adrien Thomasson (15e) pour reprendre les commandes du classement avec un point d’avance (3-0). Si la satisfaction a illuminé le visage de Rudi Garcia, la rage a envahi celui d’un Thierry Laurey très remonté contre un arbitrage qu’il estime à deux vitesses. 

« On se retrouve à dix de manière un peu bête, ça peut arriver. Je trouve que l’arbitre a sorti le deuxième carton jaune un peu rapidement, a-t-il résumé en conférence de presse. Pour info, un joueur d’une grande équipe française est venu à Strasbourg cette année et a pulvérisé le juge de touche, insulte sur insulte ; il n’a même pas pris un jaune. Nous, on a un joueur qui a dit un mot de travers, il prend rouge. Je ne dis pas que c’est bien ce qu’il a fait, mais au bout d’un quart d’heure de jeu, tu peux avoir plus de calme (sur la décision). »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU RC STRASBOURG

« Il y a deux poids, deux mesures »

La colère du coach du RC Strasbourg n’est pas encore terminée. « Si Marcelo, qui fait une main totalement volontaire, est expulsé, ce n’est pas la même histoire. Je ne dis pas qu’on aurait gagné. Mais il y a deux poids, deux mesures. Je ne vais pas faire un pamphlet sur l’arbitrage, je dis simplement qu’on veut être arbitrés de la même façon », a-t-il conclu en colère. 

La polémique a trouvé un écho chez Pierre Ménès, qui a sorti un scoop sur l'expulsion de Thomasson. « Selon mes infos, les paroles déplacées prononcées ensuite par l’Alsacien et qui lui ont valu son second carton jaune n’étaient pas adressées à l’arbitre mais à un joueur lyonnais, a-t-il lancé sur son blog. OK, mais quand tu viens de mettre un coup de pompe volontaire et de prendre un jaune, la moindre des choses, c’est de te faire petit. »