Inter Milan - Real Madrid (0-1) : Ancelotti a déjà apposé sa patte… Camavinga aussi !
Carlo AncelottiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

Inter Milan - Real Madrid (0-1) : Ancelotti a déjà apposé sa patte… Camavinga aussi !

Dominé en première période, le Real Madrid a produit une belle deuxième mi-temps et décroché les trois points face à l’Inter Milan (1-0) grâce à un but de Rodrygo à la dernière seconde. On sent déjà l’empreinte de Carlo Ancelotti. Eduardo Camavinga, lui, a été passeur décisif.

Zapping But! Football Club Real Madrid, FC Barcelone : top 10 des joueurs les plus capés en Ligue des Champions

Au terme des 45 premières minutes, on ne donnait pas cher de la peau du Real Madrid. L’inter Milan s’était procuré trois grosses occasions, dont une tête que Lautaro Martinez aurait dû convertir. Le pire était craint pour les hommes de Carlo Ancelotti mais c’est le meilleur, qui est survenu sous la forme d’une deuxième période plus aboutie ayant débouché sur une victoire à l'arrachée. Défensivement, les Merengue ont fait très bonne figure face aux champions d’Italie. Les départs de Sergio Ramos et Raphaël Varane semblent déjà digérés.

Le compartiment offensif, lui, a longtemps été un cran en dessous. Souvent présents dans les trente derniers mètres nerazzurri en seconde période, les Madrilènes ont eu toutes les peines du monde à se procurer des occasions franches. Pourtant, Vinicius Jr et Karim Benzema ont fait un bon match, le premier dans son style percutant caractéristique, le second par ses remises, ses appels et son intelligence de jeu. Si le score en était resté à 0-0, on aurait écrit qu'il avait manqué un Kylian Mbappé à cette équipe. Mais comme Eduardo Camavinga a magnifiquement servi Rodrygo pour une grappe croisée victorieuse à la dernière minute (90e), l'arrivée du natif de Bondy ne presse finalement pas. Ça tombe bien…

Le Real Madrid remporte le choc au sommet

Le Real Madrid a ramené trois points de son déplacement à San Siro pour y défier l’Inter Milan (1-0). Les hommes de Carlo Ancelotti, sérieux défensivement, ont réalisé une bonne deuxième période et ont fait la différence à la dernière minute grâce à Camavinga et Rodrygo.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet