Carlo Ancelotti
Carlo AncelottiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
SIFFLETS

Real Madrid : Ancelotti a réalisé un nouveau miracle avec une tête de Turc du Bernabeu

Pour s'être énervé parce qu'il n'allait pas entrer contre Majorque (4-1) et parce que sa prolongation n'avance pas, Marco Asensio a été sifflé hier par le Bernabeu. Avant de marquer le but du 2-0 contre le RB Leipzig et d'être embrassé par son entraîneur, Carlo Ancelotti.

Zapping But! Football Club Rea Madrid : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Marco Asensio a eu droit à une grosse bronca du Bernabeu hier à l'annonce de son nom par le speaker. Les supporters du Real Madrid reprochent deux choses à leur ailier. La première, c'est que les négociations pour une prolongation n'avancent pas et qu'il pourrait partir libre l'été prochain. La deuxième, c'est son énervement très médiatisé dimanche dernier contre Majorque (4-1), quand il a compris qu'il n'allait pas rentrer. Remplaçant en ce début de saison, à la fois en raison de sa situation contractuelle, parce que Federico Valverde est impressionnant et afin de permettre à Eden Hazard de se relancer, Asensio voulait jouer contre le club de son île natale. Mais une blessure a contraint Carlo Ancelotti à le renvoyer sur le banc alors qu'il allait entrer. D'où une colère légitime... mais que les supporters du Real ont immédiatement sanctionnée.

La situation était tendue et Carlo Ancelotti le savait. Mais avec sa science et son doigté légendaires, l'Italien a magnifiquement géré la situation. Face à Leipzig (2-0) hier, il a laissé Asensio sur le banc au coup d'envoi, histoire de montrer qui était le patron. Mais il l'a fait entrer en seconde période afin qu'il puisse se faire pardonner. Et ça n'a pas manqué : le gaucher a inscrit un magnifique but pour sceller la victoire de son équipe. Tout s'est bien terminé, le Real a gagné, le public s'est réconcilié avec son joueur et Ancelotti a fait un gros câlin à son ailier dans le couloir menant au vestiaire.

Pour résumer

Pour s'être énervé parce qu'il n'allait pas entrer contre Majorque (4-1) et parce que sa prolongation n'avance pas, Marco Asensio a été sifflé hier par le Bernabeu. Avant de marquer le but du 2-0 contre le RB Leipzig et d'être embrassé par son entraîneur, Carlo Ancelotti.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.