Real Madrid : Deschamps règle définitivement le cas Benzema chez les Bleus
Karim Benzema et Didier DeschampsCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
RANCUNE

Real Madrid : Deschamps règle définitivement le cas Benzema chez les Bleus

Sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps n'a toujours pas digéré les propos de Karim Benzema (Real Madrid), qui avait justifié sa mise à l'écart par des pressions d'une partie raciste du pays.

Candidat à la présidence de la Fédération française de football, Michel Moulin a expliqué que s'il était élu, l'une de ses premières actions serait d'installer Didier Deschamps et Karim Benzema autour d'une même table pour apaiser les tensions. On souhaite bien du courage à l''homme d'affaires. Car le sélectionneur de l'équipe de France n'a pas pardonné les propos de l'attaquant du Real Madrid, qui avait justifié sa mise à l'écart chez les Bleus par la pression d'une partie raciste du pays. C'était au printemps 2016 mais DD n'a rien oublié…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU REAL MADRID

Une pensée aussi pour Cantona…

« C’est une trace, a lâché Deschamps au micro de RTL ce dimanche. Même si avec le temps ça s’apaise un peu, je ne peux pas oublier. Ce n’est pas lié qu’à Karim Benzema. Il y a des déclarations d’autres personnes aussi qui ont amené à ce fait violent et qui touche à ma famille. Quand ça me concerne sur mes choix de sélectionneur, la tactique, l’aspect technique, ça a lieu d’être et ça n’a pas d’importance. Là, ça franchit la ligne blanche. »

« Ça touche mon nom, ma famille. Pour moi, c’est inacceptable. Tenir certains propos, ça amène forcément à une agressivité verbale ou physique. J’en subis les conséquences. On ne peut pas oublier. Je ne peux pas oublier. Je n’oublierai jamais. » Benzema chez les Bleus, c'est donc définitivement réglé tant que Deschamps sera à leur tête. Et on imagine que le champion du monde 98 fait référence à Eric Cantona quand il parle "d'autres personnes", l'ancien international, toujours prompt à s'engouffrer dans des sujets populistes, ayant appuyé Benzema à l'époque. Un Cantona qui, même au temps de sa carrière de joueur, détestait Deschamps et le faisait savoir, le traitant notamment de vulgaire porteur d'eau…