Joan Laporta et Florentino Pérez
Joan Laporta et Florentino PérezCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
FAUX COMPTES

Real Madrid, FC Barcelone, Juventus : un nouveau scandale frappe la Super League !

Lancée le 18 avril 2021, la Super League aura tenu trois jours avant d'être contrainte au sommeil par la révolte des passionnées de football. Ses créateurs avaient pourtant fait en sorte de bénéficier d'un soutien totalement artificiel sur les réseaux sociaux.

Zapping But! Football Club Real Madrid : les 10 plus grosses ventes des Merengues

Nouveau serpent de mer du monde du football, la Super League est censée reprendre vie très prochainement. Le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin restent en effet convaincus que ce projet est le seul à même de "sauver" de nombreux clubs de la faillite. La compétition a été revue et corrigée pour être ouverte à tous dans sa nouvelle mouture. Convaincra-t-elle les sceptiques de l'intégrer ? Rien moins sûr. En attendant, force est de constater que ses créateurs avaient pensé à (presque) tout…

Le quotidien espagnol El Confidential a en effet découvert que des milliers de faux comptes avaient été créés sur les réseaux sociaux pour soutenir la Super League au moment de son lancement, le 18 avril 2021. Plus de 18.000 tweets issus de 7.000 comptes faisaient l'apologie de la nouvelle compétition avec une phrase ("La Super League est une bonne idée qui va révolutionner le football") revenant très souvent. La plupart de ces comptes ont été créées en Espagne ou en Arabie Saoudite, ils avaient à peine quelques jours le 18 avril, ne comptaient aucun abonné et n'ont plus écrit depuis. L'un d'entre eux a écrit dix tweets en… une seconde, ce qui prouve qu'il s'agissait de robots. Et donc d'une arnaque à grande échelle pour soutenir Florentino Pérez et consorts dans leur projet. Heureusement, la très grande majorité des vrais fans n'est pas tombé dans le panneau…

7000 faux comptes créés pour soutenir la Super League

Un média espagnol a révélé que la Super League avait fait en sorte de recevoir du soutien sur les réseaux sociaux via une armée de faux comptes. Ceux-ci ont bombardé Twitter de messages pour soutenir ce projet lancé le 18 avril dernier et qui n'a tenu que trois jours.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet