Real Madrid - Valence (2-0) : Benzema décisif, Mendy épatant, Varane tranquille… les Merengue tricolores au crible
Karim BenzemaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
VICTOIRE

Real Madrid - Valence (2-0) : Benzema décisif, Mendy épatant, Varane tranquille… les Merengue tricolores au crible

L'entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane, avait titularisé ses trois Français, cet après-midi, pour le match contre Valence, remporté facilement (2-0).

Zapping But! Football Club Rea Madrid : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Le Real Madrid s'est imposé 2-0 cet après-midi à Valdebebas contre Valence lors de la 23e journée de la Liga et… il n'y a pas grand-chose d'autre à dire. Les hommes de Zinédine Zidane n'ont pas brillé dans le jeu, ils n'ont pas survolé les débats, ils n'ont pas été inquiétés par une formation Ché très limitée… Hormis la blessure de Dani Carvajal en première période, rien de spécial à signaler au sein d'un collectif bien huilé. Intéressons-nous donc à la performance des trois Français.

Karim Benzema : porteur du brassard, l'attaquant a eu plusieurs occasions de marquer au cours des 79 minutes qu'il a passé sur la pelouse. Comme quasiment toujours, il a choisi la moins facile pour ouvrir le score. C'était à la 12e minute, après un décalage de Toni Kroos. A 25 mètres du but valencian, décalé sur la gauche, le Lyonnais a expédié une frappe enroulé dans le petit filet opposé. Joli. Et tellement plus dure à concrétiser qu'une tête à bout portant envoyée au-dessus à cause d'un déséquilibre ou d'un centre à deux mètres de la ligne manqué d'un crampon… Mais sinon, Benzema a fait du Benzema avec des remises et des déplacements très intelligents.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU REAL MADRID

Un joli but refusé à Mendy

Ferland Mendy : il est franchement impressionnant depuis plusieurs semaines. Cet après-midi, non content de bien bloquer son couloir gauche, l'ancien Lyonnais s'est allègrement projeté en attaque et a même inscrit un but à la 60e. Hélas refusé par l'arbitre après aide de la VAR. Lancé dans la profondeur en compagnie de Vinicius, le Français avait été trouvé par le Brésilien sur un bijou de passe. Hélas, son talon était hors-jeu. Dommage car son crochet sur un Valencian suivi d'une frappe croisée du droit méritait un autre sort. Vu sa forme, ce n'est que partie remise…

Raphaël Varane : il y a une semaine, il avait été le sauver de Zinédine Zidane avec son doublé sur la pelouse de Huesca (2-1), alors que le Real Madrid était secoué par la lanterne rouge. Mais si les Merengue avaient ainsi été ballottés, c'est parce que le Français, entre autres, ne s'était pas montré impérial en défense. Rien de tout cela cet après-midi. Face à des Valencians inoffensifs, Varane l'a joué sobre, sous les yeux d'un Sergio Ramos en tribunes. Et comme son équipe a fait la différence rapidement, il n'a pas eu besoin de porter main forte en attaque. Bref, un après-midi idéal pour l'ancien Lensois !