Real Madrid, OL : Benzema voit loin pour Camavinga et a offert un joli cadeau à Aulas
Karim Benzema (Real Madrid)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
GONE

Real Madrid, OL : Benzema voit loin pour Camavinga et a offert un joli cadeau à Aulas

Karim Benzema (33 ans) n’avait pas vraiment entendu parler d’Eduardo Camavinga avant son arrivée au Real Madrid. En revanche, l’OL et Jean-Michel Aulas ont toujours une place à part.

Zapping But! Football Club Real Madrid : l'historique des blessures d'Eden Hazard

Karim Benzema est transfiguré. Candidat déclaré au Ballon d’Or, l’attaquant phare du Real Madrid réalise un excellent début de saison et se permet même maintenant de s’épancher dans L’Équipe sur des sujets divers et variés. C’est ainsi que le buteur des Bleus a évoqué l’arrivée d’Eduardo Camavinga au Real Madrid. Sans tabou.

« Je ne le connaissais pas particulièrement. Il n’a que dix-huit ans. Il ne peut que progresser à son poste au contact de Casemiro, Kroos ou Modric », a prédit Benzema. Interrogé ensuite sur son retour à Lyon avec les Bleus contre la Finlande le mois dernier, le joueur de 33 ans a savouré l’instant et a même profité de celui-ci pour faire un petit cadeau à Jean-Michel Aulas.

« C’était magnifique, dans le contenu et dans le contexte. J’ai vécu un moment très particulier dans ce nouveau stade où je n’avais jamais joué, devant ma famille, mes amis, le président Aulas ou Bernard Lacombe, et ces milliers de supporters lyonnais, a-t-il ajouté. On a gagné, rassuré, fait un bon match et donné du plaisir aux gens. Franchement, ce match reste l’un de mes plus beaux et intenses en équipe de France. J’avais de la fierté pour tous ces gens que j’aime et pour moi. Mes maillots ? J’en ai offert un au président Aulas et l’autre à Bernard Lacombe. Et ceux qui me restaient de ce rassemblement sont allés à ma famille. » Comme ça, tout le monde est content.

Pour résumer

Karim Benzema (33 ans) n’avait pas vraiment entendu parler d’Eduardo Camavinga avant son arrivée au Real Madrid ! En revanche, l’OL et Jean-Michel Aulas ont toujours une place à part dans le cœur de l'ancien Gone. La preuve...

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert