Equipe de France : Deschamps garde une cicatrice ouverte à cause de Benzema
Karim Benzema - Didier Deschamps, une image qu'on ne pensait plus revoir en Bleu.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DECLARATIONS

Equipe de France : Deschamps garde une cicatrice ouverte à cause de Benzema

S'il ne s'était pas montré très loquace en début de semaine concernant le rappel de Karim Benzema, Didier Deschamps a fendu la carapace ce dimanche...

Zapping But! Football Club Ligue 1 : le top 10 des salaires des entraîneurs de la saison 2020-2021

Dans Téléfoot ce dimanche, Didier Deschamps est revenu une nouvelle fois sur son choix de rappeler Karim Benzema (Real Madrid, 33 ans) en équipe de France pour l'Euro. Un rappel qui intervient cinq ans et demi après l'affaire de la sextape et surtout cinq ans depuis l'interview au vitriol de KB9 à Marca où l'ancien Lyonnais accusait son sélectionneur d'avoir cédé à une partie « raciste » de la France.

Le sélectionneur en a dit un peu plus sur l'épisode : « Vous voulez me faire parler de choses désagréables... Il y a un mot : "raciste". Depuis ce jour-là, je ne suis plus le même. Je ne vois pas les choses de la même façon, je me suis déconnecté de tout. Ca a été très violent (…) Aujourd'hui, les choses ont changé. Moi, et certainement aussi du côté de Karim, bien évidemment ».

« Avant, les conditions n'étaient pas réunies »

Quant à savoir pourquoi il a rappelé Benzema aujourd'hui et pas avant, le sélectionneur des Champions du Monde reste évasif : « Je ne vais pas vous dire quand, comment, si c'était réalisable avant. Les conditions n'étaient pas réunies, elles le sont aujourd'hui. Si j'ai pris cette décision, vous vous doutez bien que ça s'est bien passé ».

Désormais ce sont des Bleus tournés vers l'offensive qu'il espère lors du tournoi européen face à l'Allemagne, la Hongrie et le Portugal : « J'ai 8 joueurs offensifs, et si j'en ai pris autant c'est que j'adore les attaquants, parce que c'est là où on gagne les matchs aussi. Je considère qu'à partir du moment où il y a la qualité, le talent et l'intelligence, il y a des probabilités que ça fontionne ».

Pour résumer

Sur Téléfoot, Didier Deschamps s'est confié sur l'interview de Karim Benzema qui l'avait beaucoup blessé en 2016.