Noël Le Graët
Noël Le GraëtCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DÉCLARATION

Equipe de France : Le Graët promet une révolution à l'échelle européenne

Le président de la FFF, Noël Le Graët, s'est insurgé contre le calendrier de cette fin de saison, qui impose quatre matches à l'équipe de France en dix jours. Il en a parlé avec ses homologues européens et jure qu'on ne l'y reprendra plus.

Zapping But! Football Club PSG - INFOS BUT! : Le rêve Zidane, l’alternative Conte et duel serré pour Pogba

La plupart des joueurs de l'équipe de France se sont plaints de ce calendrier de fin de saison, avec quatre matches en dix jours. Un rythme invraisemblable alors que les footballeurs sortent de dix mois acharnés sur tous les terrains d'Europe. La goutte de trop pour les Bleus ? On peut le penser vu les résultats des deux premiers matches (1-2 contre le Danemark au Stade de France, 1-1 en Croatie), qui compromettent les chances de qualification pour le tour final de la Ligue des Nations, dont ils sont les tenants.

A L'Equipe, le président de la FFF, Noël Le Graët, a dit tout le mal qu'il pensait de ce calendrier qu'il a pourtant validé. Et il promet du changement, lui qui a consulté les patrons des autres fédérations : « Ces matches sont importants. Mais très franchement, ils se trouvent à une date qui n'a pas de sens. C'est valable pour tous les pays, même si nos joueurs jouent peut-être plus que d'autres. J'ai rencontré mes collègues européens et on se demande comment on a pu accepter ce calendrier. Il a été fait à la hussarde. Les joueurs sont fatigués. On leur fait prendre des risques. Et ce n'est pas encore fini. J'espère surtout que l'on n'aura pas encore des blessés... Ce calendrier est démentiel. Il y a trop de rencontres. On va voir à Vienne qui est sur pied. Ce n'est pas notre rôle de rendre des joueurs en mauvais état aux clubs ».

Pour résumer

Le président de la FFF, Noël Le Graët, s'est insurgé contre le calendrier de cette fin de saison, qui impose quatre matches à l'équipe de France en dix jours. Il en a parlé avec ses homologues européens et jure qu'on ne l'y reprendra plus.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.